Maquette72
       
Maquette72 > Mes amis > Hugues Quintard > Les maquettes de Hugues "Fly72" Quintard

Les maquettes de Hugues "Fly72" Quintard

Un petit bijou pour chaque maquette.

Au 1/72

 

France à réaction
La chasse française à réaction

AMD Mirage IIIC

La maquette AML, difficile à monter, dans une configuration peu courante. Pour un des symboles de l'aéronautique française.

MD450 Ouragan

Le renouveau de l'aéronautique française avec le premier jet français opérationnel. La maquette Heller retravaillé et en déco Lafayette !!

Mystere IVA

Sur base Matchbox : quand on voit le résultat, on comprend la somme de travail effectué

Super Mystere B2

A partir de la base Airfix, certes correcte, Hugues nous fait une très belle réplique, très détaillée.

De Havilland DH100 Vampire FB5

Lockheed T-33A

Morane MS760 Paris

Une base qui confère presque à du vacu. Mais Hugues a su en tirer le maximum pour ce sympathique avion de liaison.

   

 

France à hélice
De l'entre-deux-guerres à aujourd'hui

Caudron Simoun

L'avion de liaison par excellence en version postale.

   

North American T-28S

Un appareil atypique hautement mis en valeur. Dans une déco de la guerre d'Algérie.

Caudron Simoun

L'avion de liaison par excellence juste avant-guerre. Très belle déco pour cette maquette Heller

Bell P-63 Kingcobra De Havilland DHC-2 Beaver
Grumman TBF-1 Avenger Grumman F8F Bearcat
Chance-Vought F4U-7 Corsair Grumman F6F Hellcat
Curtiss SB2C-5 Helldiver    

 

WWII
Les avions de la seconde guerre mondiale
Spitfire Mk IXc Polikarpov I-15 Chato
Focke-Wulf Fw-190 A-8
Focke-Wulf Fw-190 F-8

Chance-Vought F4U-1A Corsair

La monture de "Papy" Boyington durant la Guerre du Pacifique.

N.A. P-51D Mustang

Rogozarski IK-3

Un chasseur oublié d'avant-guerre, pourtant moderne et performant mais balayé par les évènements.

Boulton Paul Defiant MkI

Dewoitine D520

Le racer français de 1940 dans une livrée très atypique.

Focke-Wulf Fw189 Uhu

L'un des oeil de la Luftwaffe et de l'armée durant la seconde guerre mondiale. Un montage hyper détaillé pour une grande réussite de Hugues.

Koolhoven FK-58 version G&R

Quand la France achetait tous types de chasseurs au rabais !! Le chasseur discount venu de Hollande, magnifié par la maîtrise de Hugues.

Koolhoven FK-58 prototype

Le prototype hollandais à moteur Hispano, avion qui ne servit ensuite qu'en France dans des unités de deuxième ligne.

N.A. F-6C Mustang

Un bel exemplaire de sa série sur les chasseurs de la seconde guerre mondiale aux couleurs françaises. Un appareil transformé pour la reconnaissance photo en l'occurence. Très fin, très détaillé comme d'habitude.

Westland Lysander Mk.II

Les FAFL firent feu de tout bois en matière d'équipement. Un petit Lysander de recup et voilà un très bon avion de liaison frappé de la Croix de Lorraine. Un beau kit Pavla très bien mis en valeur par son détaillage et sa finesse.

Caudron Cr714

Un racer en chasseur ! Une très belle réplique pour cet avion au destin étrange.

Dewoitine D520DC

Dans la série "comment faire de l'original avec de l'ultra-classique", voici le brillant chasseur de la Bataille de France en version doubles-commandes.

Messerchmitt Me163S

La maquette MPM finement détaillée avec une déco extrèmement originale

Messerchmitt Me 163B

Pour compléter son frère biplace, le montage de la maquette Academy dans une déco peu courante et une réalisation aussi fine.

Breguet Br27 Messerchmitt Bf109G
Bristol Blenheim MkIV Bloch MB152
Dewoitine D520 Curtiss H75
Hawker Hurricane Messerchmitt Me262
Morane Saulnier Ms406 N.A. Mustang MkIII
Lockheed P-38J Lightning Bell P-39Q
Curtiss P-40B Tomahawk Republic P-47D Thunderbolt
N.A. P-51D Mustang Northrop P-61 Black Widow
Hawker Sea Fury Supermarine Spitfire Mk9
Junkers Ju-87G Stuka Westland Whirlwind
Hawker Typhoon Hawker Tempest
Yakolev Yak-3 Mitsubishi A6M2 Zero

 

Autres thèmes
Divers avions
PZL-104 Wilga    
T-2C Buckeye Hawker Hunter FGA 9

Mig-25PD

L'intercepteur lourd soviètique de la Guerre Froide

SNCASE SE.3130 Alouette II

Le début de la lignée des hélicoptères français

Bell 59

Un coup de coeur pour cet étrange appareil

MDD F-15C MSIP II

Un jet moderne, un chasseur puissant.

F-104A Starfighter

La première version du "faiseur de veuves"

F-104C Starfighter

La version USAF de ce missile piloté

Mig-15 Fagot

Un jet russe pour essayer la marque Hobbyboss

Sukhoi Su-27 Flanker

Un superbe avion pour une superbe maquette

Stearman PT-13 Kaydet

Ryan PT-22 Recruit

Un nouvel élément dans sa série "Yellow Wings"

Beechcraft T-34C Turbo Mentor

Un très bel appareil d'école dans une livrée flamboyante. Une base Sword soigneusement détaillée.

De Havilland DH89 Dragon Rapide

Un livrée flamboyante pour ce fin liner d'après-guerre.

Folland GNAT T.1

Le jet de poche anglais d'entrainement dans les années 50 et 60.

Boeing P-12E

Un des premiers chasseurs Boeing produits en série dans les années 20.

BAe CT-155 Hawk

La nouvelle maquette Airfix dans une robe très seyante aux couleurs du Canada

Hawk T.1 Red Arrows

Une des meilleures patrouille acrobatique du monde. Un exercice de style, sans décals (sauf les cocardes) !

Yakolev Yak-52

A partir de la maquette Amodel assez rustique, Hugues réalise un très joli monomoteur russe de voltige.

Grumman XF5F-1 Skyrocket

Un appareil atypique du matériel américain, au look improbable, et qui ne dépassa pas le stade du proto.

Gee Bee Model R

Lockheed L-1049G Super Constellation

Un petit détour par le 1/144 pour Hugues. On ne lui en vaudra pas car il rend ici un très bel hommage au probable plus bel avion de ligne qui ait existé.

Hawker Hunter Grumman F9F Panther

 

Article paru dans Sud-Ouest : "Hugues Quintard, des passions et des ailes"

Source : http://www.sudouest.fr/2012/08/14/hugues-quintard-des-passions-et-des-ailes-794182-2760.php

Hugues Quintard est tombé dans l'aéromodélisme quand il était petit. Féru d'histoire et d'aviation, il a accumulé plus de 500 modèles réduits chez lui.

Il est resté scotché devant la vitrine du photographe comme le gamin de huit ans qu'il était devant une pâtisserie. Cinquante-six ans plus tard, Hugues Quintard se souvient même du nom du commerçant : « Monsieur Ménard ! C'était un photographe qui vendait des maquettes d'avion au 1/96e. Je lui en achetais une à 14 heures, et à 16 heures, elle était montée. Dans un sale état, certes, mais ça me plaisait. »

Hugues Quintard peut passer une centaine d'heures sur une maquette :
«Quand on l'a dans la tête, on l'a au bout des doigts». (ph. s. L.)

Niort, capitale des Deux-Sèvres, 1956, long fleuve tranquille. Rien à signaler sauf que papa fait de l'aéromodélisme. Il est champion de France en vol libre. Hugues s'envoie en l'air avec ses avions en modèle réduit. Airfix, Frog, Heller : une bonne centaine de marques à l'époque, se dispute le marché. Le petit Quintard les achète au supermarché ou dans les magasins de jouets. Un jour, un certain Max Melem l'emmène dans un avion mythique, le Fieseler Storch, « celui, précise Hugues, que l'on voit voler à la fin de la Grande Vadrouille ». Max Melem forme l'adolescent au vol à voile, 25 vols en double commande avant d'être lâché seul. Il a dix-sept ans et trois ans devant lui. « J'ai arrêté de planer en partant à l'armée, à vingt ans. » Du 1/96e, Hugues passe au 1/72e. Le format de tous ses avions alignés aujourd'hui dans une pièce de son échoppe béglaise. Des Allemands, des Anglais, américains, français, japonais, israéliens, japonais, russes. Il nous désigne ses chouchous comme ce Yak 52 qui atterrit voici deux ans sur la plage d'Arcachon ou ce Stearman PT 13 des années 30. Avec une tendresse particulière, - même « si ils ont tous une histoire et que c'est une question de feeling »-, pour le Lockheed T 33 des années 60. Pourquoi ? : « Mais, s'exclame Hugues, parce qu'il a de la gueule ! »


Des centaines de boîtes

Tout doucement, en prenant de l'âge, Hugues avoue délaisser le grisâtre des modèles militaires pour se tourner davantage vers les avions civils : « J'essaye de mettre de la couleur, sourit-il, ça me plaît beaucoup ! » Du fond de la cave, nous contemplent trois mètres cube et 500 boîtes dédiées à l'aviation. Si les murs de la maison, escalier compris, sont pour la plupart couverts de livres consacrés à l'Histoire qu'enseignait sa compagne Anne-Marie à Bègles, Hugues possède une centaine d'ouvrages sur son sujet de prédilection sans compter moult exemplaires du bimensuel auquel il collabore, « WingMasters » : « Les maîtres de l'aile, précise Hugues, c'est la dernière revue ayant survécu. Tous les deux mois, j'y explique, en détail et sur deux pages, comment monter sa maquette. »

Un travail quasi chirurgical, comme en témoignent les instruments de précision alignés sur son bureau à l'étage. « Je peux, dit Hugues, passer une centaine d'heures sur une seule maquette. Vous devez, souligne-t-il, vous fondre '' psychiquement'' dans l'appareil. Vous êtes aux commandes. Quand on l'a dans la tête, on l'a au bout des doigts. »

Un ordinateur, indispensable selon Hugues, trône en bonne place dans l'atelier : « Je m'en sers énormément pour mes recherches et je gagne un temps précieux. » Dans un coin de ce temple de la maquette, encadrée, une photographie en noir et blanc aimante le regard. Une table de cuisine, Lino Ventura, Bernard Blier, Francis Blanche. « Les tontons flingueurs ». « Je l'ai vu, avoue Hugues dans un large sourire, un nombre incalculable de fois ! »

« On y va à la pulsion. Cela arrive d'abandonner un modèle, de le laisser dans son coin pendant des années avant de se remettre à travailler dessus. Surtout ne pas s'acharner. Vous n'avez plus la flamme pour bosser sur tel ou tel avion ? Vous en attaquez un autre ! »

Tâche solitaire par excellence. Hugues Quintard souligne toutefois qu'il est indispensable de fréquenter les expositions pour progresser en s'enrichissant auprès des autres. Il va régulièrement en France, en Belgique, en Espagne et en Italie prendre la température. « Nous nous connaissons tous, dit Hugues, mais mon rêve, ajoute-t-il, trop onéreux encore aujourd'hui, reste de participer à l'exposition de Telford, en Angleterre, près de Birmingham. La crème des maquettistes, la référence absolue. »

« Les circonstances de la vie, dit d'une voix un chouïa voilée, Hugues Quintard, ont fait que je ne suis pas pilote. » D'abord dessinateur industriel, Hugues Quintard fit l'essentiel de sa carrière professionnelle comme responsable d'achat dans une société Niortaise de peintures. Lorsque sonna l'heure de sa retraite, ses collègues se cotisèrent pour offrir à Hugues et Anne-Marie un vol de deux heures aller-retour Grenoble- Mont-Blanc avec accompagnateur. Après deux faux départs pour cause de météo hostile, la troisième tentative fut la bonne. « Nous avons fait une vidéo et plein de photos, raconte Hugues. En fait, c'est la même technique de vol que sur un planeur, sauf que les instruments sont beaucoup plus sensibles. » Sensibles comme ne le sont guère désormais « les gens, blasés, qui ne lèvent plus la tête, remarque-t-il, au passage d'un avion. » À 64 ans, Hugues Quintard plonge toujours les yeux dans la vitrine des cieux.


haut de page

ACCUEIL | ME CONTACTER | LIENS