Maquette72
       

Mig-25PD

URSS, 146 ème Régiment de la Garde, Vasilkov (Ukraine), 1984

ICM, 1/72

Montage Hugues Quintard

Dans la série des poids lourds, j'ai commencé sur une pulsion le MiG-25 dans sa version PD à partir de la boite ICM au 1/72.

Première chose, je suis surpris par le côté minimaliste de la notice représentant les assemblages en perspective 3D, très sombres, et faisant abstraction d'informations de couleurs pour certaines zones ( puits de trains, intérieurs des entrèes d'air, des missiles). Il va falloir aller à la pêche aux renseignements !

La maquette est finement gravée en creux et il faudra être précautionneux lors des ponçages éventuels pour ne pas l'abimer.

Classiquement, je commence par le cockpit. J'ai acheté un cockpit Neomega, bien moulé, qui reçoit une couche de Bleu Emeraude réf.73006 de la marque Akan.
Cette couleur me parait un peu foncée, mais reste tout à fait acceptable. Je pense qu'une petite goutte de blanc l'aurait rendue plus lumineuse.
Certes, l'avion est volumineux, mais le cockpit est plutôt petit, ce qui fait qu'il parait minuscule une fois le fuselage fermé.

Ensuite, je suis passé à l'amélioration de l'intérieur des logements de trains principaux. face côté fuselage, ICM a moulé une structure tout à fait convenable mais a laissé lisse la face opposée.
A l'aide de profilés Evergreen ,j'ai donc réalisé la structure interne en la simplifiant un peu.

Le fuselage est ensuite assemblé, pas aussi aisément qu'on pourrait le croire et un peu de mastic est nécessaire, mais rien de terrible.

Après l'avoir lesté, la pointe avant est refermée sur la cockpit sans aucune difficulté. Par contre le collage avec le corps du fuselage est assez rock’n’roll. En effet, la jonction ne se fait que par simple appui des deux pièces entre elles, sans aucun encastrement qui assurerait la solidité de l'assemblage. J'ai donc fait deux guides placés en fourche en haut et en bas de l'appui avec du profilé demi-rond, ce qui a pour effets, d'une partde créer un encastrement et d'autre part de permettre une orientation dans le plan vertical de façon à eviter tout défaut d’alignement. Les jours résultants sont comblés à la carte plastique, le tout étant renforcé à la cyano. Bref, ça tient, et les deux morceaux sont bien dans l'axe ! Un peu de mastic pour une bonne finition ey on passe à l'étape suivante.
Cette étape est la mise en place des deux dérives, solidaires des parties arrières venant fermer les compartiments moteurs. La encore, les ajustements sont rattrapés et comblés avec divers profilés plastiques et finis au mastic.

Le temps étant pluvieux, donc maquetteux, je poursuis avec les entrées d'air. ICM les a prévues en trois parties. Une comprenant le dessus et la face externe, l'autre la face interne et une troisième comprenant à la fois la cloison latérale et le volet de variation de l'entrée d'air. cette dernière nécessite un collage précis qui demandera la encore un peu de mastic de finition.

Les tuyères de la boite sont assez basiques, aussi me suis-je fendu d'un set Armory Réf. AR ACA7251, comprenant l'anneau double de fonction à l'arrière du fuselage et deux tuyères en résine.
Sont fournis également un ensemble de pièces en photodécoupe dont l'assemblage minutieux représente la sortie des moteurs. C'est plutôt sympa comme réalisme !

Pour info, deux infos de l'intérieur des entrées d'air et des tuyères.

Pour les décals, je n'ai pas encore arrêté mon choix. Sans doute URSS. J'ai déjà en réserve une planche de stencils Begemot.

Aujourd'hui, on entre un peu dans le détail !

Tout d'abord, j'ai réaliser une ouverture un peu en arrière des axes de rotation des plans fixes pour y installer les bras de manœuvre de variation d'incidence.
Ceci implique par conséquent, de faire également les chapes de liaison sur les plans fixes et bien sur les bras de manœuvre. Tous ces éléments sont confectionnés avec un peu de carte et de profilé plastiques.

Pour poursuivre dans le détail, j'ai repris le garde-bout du train avant, un peu trop simple à mon gout.

Les trains sont aussi améliorés, surtout le train AV en ajoutant quelques détails supplémentaire ainsi que les durits de système de freinage.

Puis je suis passé à l'assemblage des entrées d'air. Et la, je ne suis pas au bout de mes peines car, après une présentation à blanc, ça n'a pas l'air de s'ajuster et la mise en place va être rock'n'roll !

Après avoir peint les faces internes avec un mélange de Stainless Steel et de Dark Aluminium de la marque Alclad, j'ai peins les pièces représentant les entrées de réacteurs.
Le fond est de la couleur mentionnée ci-dessus, les aubes en Gris Metal Model Master et le cône en vert H319 Mr.Hobby.

Demain, ce sera la mise en place des entrées d'air !

 

Exemple de freins sur le train avant.

Comme je le présentais, la mise en place des entrées d'air se fait un peu dans la douleur.
Il m'a fallu tailler un peu dans le bifteck pour arriver à les placer correctement, ce qui a bien sur eu pour conséquence
de faire appel à de la carte plastique et du mastic pour obturer les jeux et trous générés.
Bon, ce n'est pas difficile mais fastidieux surtout quand il va falloir unifier tout ça par une petite séance de ponçage dans des zones
parfois difficiles d'accès.

Ce soir, le gros est en croix ! On ne peux pas dire que ce soit de l'ajustement Tamigawa, et le raccord d'aile va demander encore une fois
du profilé et de la carte plastique, du mastic, du temps de ponçage.....

On n'a pas un métier facile, ma bonn'dame !

Les trains, quant à eux, sont terminés et prêts à être installés à la fin.
Je les ai peints en H306 Mr. Hobby et un peu salis au jus A.MIG-1618 Deep Brown.

Si tout se passe bien, on devrait passer en peinture dimanche.

Retour sur les "freins ?" AV

Voici deux autres clichés sous un autre angle.

 

Pour la déco, oui, j'ai choisi. Ce sera un MiG-25 PDS du 146 ème Régiment de la Garde avec insigne de commémoration d'un 60ème anniversaire des jeunesses communistes
et basé à Vasilkov (Ukraine) en 1984.

Il sera équipé d'un gros bidon, caractéristique des MiG-25 PD et de 2 missiles R-40R et de 2 missiles R-40T.

Il me semble que l'on ne voit pas la partie inox de l'amortisseur: un masque en toile ou cuir la dissimule.

J'en profite pour te passer le lien sur le montage du MiG-25 Kittyhawk que nous a transmis AlexGRD sur le post sur les feux, mais je pense que tu l'auras surement vu http://www.themodellingnews.com/2013/12/finished-kittyhawks-148th-mig-25-foxbat.html

En fait, j'ai résolu un problème du à la conception de la maquette. En effet, d'après la plus que limpidenoticede montage, les entrées de turbines se
retrouvent bien trop en avant. Alors, pour ceux qui n'y connaissent pas grand chose, ça fait joil, "on voit bien les réacteurs !!"
Comme je ne peux revenir en arrière, j'ai choisi la solution obturation des entrées d'air. Mais voila, il n'existe rien en accessoires au 1/72 ! :venere:

Alors, gros tricheur que je suis, j'ai honteusement pompé la planche photodec au 1/48 d'Eduard, j'en ai fait une réduction au 1/72 et m'en suis servi comme gabarit
pour scratcher complètement cette partie.

C'est en cours et j'y reviendrai bientôt en détail.

Bon, petite mise en jambes de reprise par la confection des aménagements d'entrées d'air.

Tout d'abord, j'ai représenté les plaques mobiles de réglage de débit d'air en position intermédiaires, confectionnées en carte plastique, rivetées et articulées.
Elle reçoivent une couche d'Alclad Aluminium.
Puis j'ai confectionné les FOD, toujours en carte plastique avec leur système de maintien à partir de fil métallique.

La phase peinture a commencé.

J'ai débuté par un pré-ombrage général en Noir Pneu H77 Mr. Hobby

Aujourd'hui, ça a bien avancé. Avant peinture, j'ai placé un petit calage au droit du container à parachute pour diminuer le jeu entre celui-ci et les tuyères et j'ai placé les déflecteurs dans les entrées d'air :

Enfin, je me décide à peindre la maquette. La teinte principale est la même sur toutes les surfaces hormis ce qui sera peint en teintes métalliques.
J'ai utilisé la teinte Gray FS 36375 Mister Hobby H308 assez diluée et appliquée à 2 bars avec une buse de 0,15. C'est long quand il faut traiter panneau par panneau sans effacer le pré-ombrage, mais le résultat n'est pas si mal.
Qu'en pensez-vous ? Peut-être qu'en final, je passerai un voile très dilué de la même teinte, enfin c'est à voir.

Je pense quand même faire un voile très dilué pour homogénéiser.

Je suis en courte finale, la peinture est terminée.

Voici les tuyères après peinture qui seront installées à la fin. les couleurs sont un peu saturées du fait du flash.

Il restera encore la peinture des missiles, ce qui devrait aller assez vite.

J'ai fait un essai de jus sur les plans fixes et les pylônes de charges externes avec du Deep Grey A.MIG-1602 qui me parait tout à fait adapté pour cette décoration.

Finalement, j'ai résolu le problème de la qualité des missiles.
Ceux d'Armory étant plutôt chers, j'ai décidé d'améliorer ceux de la boite, ne conservant que le corps des missiles
et refaisant les ailettes en carte plastique après avoir gravé les lignes de structures et les gouvernes.
Les traces sombres que vous voyez sur la photo sont le reste de jus que j'ai appliqué pour contrôler la gravure.

Depuis hier, je suis dans la mise en place des décals de stencils, ça occupe ! Begemot. Ils sont très fins et se posent facilement.
De plus le temps de trempage est de quelques secondes, ce qui est appréciable au vu de la quantité à poser.

 

Hier et aujourd'hui, grosses journées et le MiG est maintenant bien avancé dans sa finition.

Dans un premier temps, pose des stencils Begemot, 166 exactement sans compter ceux à venir sur les missiles !

Puis, application générale du jus Ammo Mig Deep Grey A.MIG-1602, c'est un vrai bonheur ce jus !

Enfin, couche finale de vernis satiné Prince August, qui me semble plus mat que satiné mais qui cela convient très bien à ce que voulais obtenir.

J'ai refait en scratch les antennes au dessus de la pointe avant, ceux de la boite étant trop gros.

'ai présenté les jambes de trains, et la, je ne vois même pas comment ils s'installent et la notice ticket de métro fournie est d'une inutilité totale à ce sujet.
Bref, s'il y en a qui ont monté cette maquette, je suis preneur de la solution !

 

Ouf ! terminé !
Pas sans mal, car les derniers moments furent assez galère ! Train principaux qui se montent à l'estime, train avant trop long qui lui donnait un air de Cutlass soviétique (j'ai du raccourcir la jambe de 3 mm et 2 de plus n'auraient pas été superflus), peinture des missiles R-60 faite à la va vite et qui sera à refaire, une antenne qui se décolle pendant qu'on est en trai d'en recoller une précédente. Bref il a failli passer Mach 3 through the window plusieurs fois !

Voici quelques photos faites au pied levé soumises à vos commentaires.

 

Quelques photos pour illustrer la cambrure.

 

Photos finales après dernières rectifications du train

 

haut de page

ACCUEIL | ME CONTACTER | LIENS