Maquette72
       
Maquette72 > Mes amis > Hugues Quintard > Caudron Simoun C-635

Caudron Simoun C-635

France

Heller, 1/72

Montage Hugues Quintard

Comme je m'offre un p'tit break dans l'organisation de l'expo la semaine prochaine, j'ai décidé parallèlement au C.714 (visible dans ce Group Build) d'attaquer le SIMOUN au 1/72 du même constructeur à partir de la boite Heller (pas facile à trouver de nos jours).
C'est une maquette que je trouve sympathique dès l'ouverture de la boite, le moulage est très acceptable malgré son âge et ne présente aucune difficulté d'assemblage.



Mais comme je suis du genre pinailleur, je vais y apporter quelques petites améliorations de détails.

Je commence par regraver en creux (plus facile qu'en relief ! ) tout ce qui doit l'être.



Ensuite, je remplace les échappements par du coton tige étiré et à la bonne dimension.



J'ai aussi réalisé une ouverture sous le dessous du moteur et suffisamment affinée pour représenter cette tôle comme le vrai.
J'ai réalisé en carte plastique les 2 volets latéraux de sortie de refroidissement du moteur.



Je reprends le nez en perçant l'entrée d'air à la base et un autre trou qui n'a pas été prévu sur la maquette et qui apparait sur le photoscope trouvé sur Google concernant l'appareil conservé au Musée de l'Air du Bourget.
J'ajoute également une petite ouverture en longueur située à côté de l'entrée d'air de refroidissement des cylindres.
Comme cette entrée d'air laisse un grand vide, j'ai eu l'idée de récupérer un cylindre en résine sur une grappe Aires. Je l'ai scié en deux et plaqué à la cyano et ...c'est très réaliste. Comme quoi avec un peu d'idée !



L'intérieur est assez simpliste et comprend un plancher, une cloison arrière, un tableau de bord et 4 sièges.
Comme une fois le fuselage fermé on ne verra pas beaucoup de détails, je prends quand même la peine de peindre au pinceau tout l'intérieur en rouge ainsi que les dossiers de sièges, le plancher et la cloison couleur bois foncé et les coussins de sièges en une espèce de rouge couleur skaï véritable !
Ayant un doute sur ce qui sera visible ou pas, je confectionne en bande cache des pseudo-ceintures et ce sera tout pour la cabine avant d'aborder la partie tableau de bord.

Après une période d'arrêt due à l'expo de Niort, et le WE s'annonçant pluvieux, je reprends mon travail sur les Caudron en cours, en prévision de peinture demain.

Donc aujourd'hui mise en croix et petites retouches mastic et Mister Surfacer. Rien de terrible mais qui permet de se remettre en selle.


L'assemblage étant terminé sans difficultés, je passe à la phase peinture, en fait ce que j'aime le moins !

Après avoir protégé les vitres latérales avec du Maskol et celles du poste de pilotage avec de la bande cache Tamyia prédécoupée suivant les formes, je passe en direct une première couche de 41 HUMBROL, en fait un Ivoire brillant qui m'a paru répondre à l'idée que je me faisait de la teinte d'origine.
Bon c'est pas terrible, j'aurai du passer un apprêt pour avoir une meilleure couverture de la teinte. En même temps, je m'aperçois qu'il subsiste des défauts encore visibles au plan de joint des demis fuselages.
Je rattrape ça au Mr.Surfacer 500 délicatement appliqué avec un pinceau fin et qui sera poncé une fois sec.



Je repasse ma couleur Ivoire, (qui beurre légèrement) et je laisse sécher 2 jours.

Une fois la peinture bien sèche, je protège celle-ci avec la bande-cache pour l'application du rouge.
Là, question ! Quelle est la teinte de rouge ?
La notice donne un Rouge Vermillon (9003 Heller = Humbrol 19), Model Art un Rouge Bordeaux brillant.
En fait j'opte pour un Rouge plus "sale" tirant sur le Rouge Brique, tel qu'on peut le voir sur la couverture de l'excellente monographie des Ailes de Gloire N°5 consacré à cet appareil.

Je fais donc un mélange à partir du rouge Humbrol 174 Rouge Signal que je casse à 5% environ de Humbrol 73 Lie de Vin, et je trouve que ça se tient très bien. Voici le résultat provisoire en attendant de faire des clichés en lumière du jour.





Demain une petite couche de Klir, pose des décals et une couche de Vernis satiné. Et puis ce sera tout !
Nous voici enfin à la fin de ce montage.

J'ai creusé le venturi situé sous le fuselage et posé en place.

La pose des décals a été assez délicate, ceux -ci de la planche MODEL ART 72-053 sons très fin et le fait d'avoir détouré chaque lettre m'a rendu la phase un peu plus ardue. Mais le résultat et là !

J'ai appliqué un petit jus discret fait de peinture à l'huile ombre brulée, posé avec parcimonie.
Je vous passe des clichés fait en mauvaise lumière mais demain j'en ferai en lumière du jour.





 

haut de page

ACCUEIL | ME CONTACTER | LIENS