Maquette72
       
Maquette72 > Mes amis > Hugues Quintard > Beechcraft T-34C Turbo Mentor

Beechcraft T-34C Turbo Mentor

Montage Hugues Quintard

Sword, 1/72

Salut à tous.

Avant d'attaquer un Toucan EVASAN pour notre ami Aerophile, je m'offre une petite coupure avec ce sympatique monomoteur d'entrainement de la Navy, premier d'une série de Trainer que j'ai bien l'intention de mener à bien.
Entre autres !

Comme chacun le sait, les maquettes Sword sont du type " short run " que je ferai donc freume ze boite à la sauce Fly !

La boite comprend une grappe unique d'un plastique gris assez agréable à travailler, d'un petit set en résine comprenant les deux postes en tandem et le puit de train AV.
La verrière est en injecté, pas très limpide, et qui sera thermoformée plus tard.

La planche décal permet de faire 2 décorations, une d'un appareil d'entrainement de la Navy avec une peinture rouge et blanche, et une autre moins pinpante mais plus exotique d'un appareil de l'armée de l'air Argentine avec une peinture verte et grise.

Voilà pour la présentation.

Comme j'ai bien l'intention de l'améliorer un peu, j'ai fait une petite recherche de photoscopes sur la toile , et ils ne sont pas plétore. Mais bon j'en ai trouvé un qui m'a donné l'essentiel de ce que je recherchais, et finalement seuls quelques petits détails seront à ajouter ( feux de saumons, quelques trappes, bref rien de terrible.
Donc ça devrait aller assez vite. Le plus long devant être les 2 tableaux de bord pour lesquels je placerai un par un chaque cadran à partir des décals de Mike Grant

L'appareil au sol n'étant jamais représenté volets baissés, on va gagner un peu de temps !

L'hélice avait une pale cassée et de plus n'est pas très belle, je serai donc obligé de la refaire !

Après avoir collé les 2 demies ailes supérieures sur l'intrados en un seul morceau, j'ai confectionné les feux de saumons à la forme assez particulière dont le rendu final ne se fera qu'au moment de la peinture.

Je poursuis le montage par la réfection des pales d'hélice. En effet, une des pales était cassée et une autre ne valait guère mieux. J'ai essayé de réparer en consolidant les pieds de pale avec une broche, mais c'était pas terrible. De plus, comme l'appareil est au sol avec les pales d'hélice en drapeaux (ce que la maquette n'offre pas), j'ai fini par refaire les pales dans de la carte plastique, tordues pour donner la forme et fixées par encastrement et collage sur le moyeu d'origine

Il restera un peu de finition par ponçage et ce sera mieux que l'original.

Autre amélioration, les échappements. Les pièces de la grappe ne m'inspirant guère par leur côté un peu brut en 2 parties, j'ai envisagé d'autres solutions : feuille d'étain roulée en tube puis cintrée, paille de boisson (déjà utilisée pour des becs de Lysander) coupée en angle et mi écrasée, bref rien ne m'a semblé valable. aussi suis-je revenu aux pièces d'origine auxquelles il a fallu reprendre la forme par mastic et ponçage, puis creusées à la fraise boule.

Finalement ça a l'air de passer et on verra au moment de peindre

Comme la météo est favorable à notre hobby, j'en ai profité pour améliorer le cockpit et commencé à peindre la résine des 2 postes. C'est finalement assez simple comme aménagement et il ne reste plus qu'à refaire le brélage et passer un p'tit jus.

J'ai passé une bonne partie de la matinée à réaliser les tableaux de bord en plaçant un à un chaque cadran, tous issus d'un planche Mike Grants très utile pour ce genre d'exercice.

Ensuite assemblage de l'ensemble. Pas de difficulté particulière. Il faudra quand même un peu de mastic ici et là, short run oblige.
Le seul petit souci fut la mise en place du puît de train avant. La mise en place laisse apparaitre des espaces disgracieux avec le bord du puit que j'ai rectifié en collant un morceau de carte plastique là ou c'était nécessaire.

Désolé, j'ai oublié de faire une photo d'une cockpit avant de le monter dans le fuselage.
J'ai da'illeurs rajouté une casquette comblant l'espace entre le siège AV et le poste AR.

Hier, j'ai utilisé pour la première fois l'apprêt Grey Primer & Microfiler de chez Alclad.

C'est un vrai bonheur. Ca fait comme du Mistersurfacer avec une très garnde facilité d'application à l'aérographe.

Je recommande vivement pour ceux qui sont à la recherche d'une sous-couche performante.

Après inspection, pas de gros bobo sur la surface de la maquette, 2 petites choses aussitôt reprises et on passe à la couche de Blanc.

J'ai utilisé de la peinture X-2 de chez Tamiya, dilué à l'alcool. Bon là aussi pas de problème, sauf peut-être une très légère peau d'orange. Je pense qu'elle sera très atténuée avec la couche de vernis finale.

Ensuite, il faut faire la préparation du rouge et camoufler toutes les parties devant rester blanches. La maquette prend une allure de momie.

La-dessus, quel rouge choisr ?

Alors si certains d'entre vous ont une opinion à ce sujet, je suis à leur écoute !

Personnellement, je pense utiliser du Rouge X-7 Tamiya additionné d'un petit peu de X-8 de la même marque, le tout monté à l'oeil !

Avant peinture, j'ai ajouté sous le fuselage une petite écope située entre les ailes, 2 petites antennes trapezoïdales et un support d'antenne fouet. Il y aura lieu d'jouter une quatrième petite antenne entre les deux quilles latérales à l'arrière du fuselage.

Après avoir lu vos réponses au sujet du rouge à appliquer, j'ai opté pour le Gunze H-327 que j'ai toutefois coupé de 10% de jaune, le trouvant un peu trop franc.

Bon, dilution au thinner de la marque Gunze et application.

Après avoir enlevé la bande adhésive, je constate être plus en présence d'un paquet de Malboro que d'un T-34C de la Navy !

De plus, la bande adhésive a provoqué une réaction avec la peinture blanche préalablement protégée. Je pensais au départ à un résidu d'adhésif, mais en fait il s'agit bel et bien d'une réaction.
Comme de toute façon je voulais reprendre ce blanc trop blanc de blanc, j'ai protégé le rouge et appliqué le Blanc Gunze H-316 donné comme le Blanc US Navy.
Il est un peu plus crème et après application, il est exactement comme je l'imaginais. La peinture a fait disparaitre les traces de réaction mentionnées plus haut. Donc parfait.

Par contre; en enlevant la bande adhésive qui protégeait le rouge, j'ai à nouveau les mêmes traces de réaction.
Je pense que celà vient du fait que, étant trop pressé, je n'ai pas laissé assez de temps de séchage, et la peinture n'était pas dure à coeur.

Bon pas grave, de toute façon, ce rouge ne me plait pas et je veux arriver à une teinte plutôt orangée telle que sur les photos ci-après.

Je vais donc la refaire sur la même base mais en augmentant sensiblement le pourcentage de jaune dans le rouge.

Aujourd'hui, je suis passé à la rectification de la fameuse teinte roure /orangée.

Je suis donc allé acheter un pot de H-14 Orange de chez Gunze.
J'ai effectué un mélange à 50 % avec le rouge H-327.

Après application, il s'est avéré que j'avais mis trop de rouge et que 25% aurait surement été plus près de la vérité. Bref, pas satisfait, je décide dans un premier temps d'en rester là
" et puis c'est tout " !

Mais voilà que se pointe l'ami Mantéa qui passe à une heure intelligente, vers les 19h00 (voyez ce que je veux dire ! ). Bref nous discutons peinture et je lui fais part que je trouve que ça commence à faire beaucoup de couches de peinture et que bientôt, on ne verra plus la maquette !
Alors, il me dit de décaper et de recommencer !

C'est vrai comment n'y avais-je pas pensé plus tôt !

Alors voilà, on décape à l'alcool, ce qui fait qu'après l'apéro et avec les vapeurs qui se dégagent, il ne faudrait pas un contrôle au coin du coin maquette !

Allez, une nuit dans un bain de vapeur d'alcool sur le radiateur, et demain on repart à Zéro !

Après cette petite séance de décapage, P..... déjà 1 mois ! , j'ai repeint la petite chose avec un mélange des mêmes teintes mais dans une proportion correspondant mieux à ce que je recherchais, avant de partir presque 3 semaines non sans emmener mon petit atelier portatif et quelques boites afin de ne pas perdre la main !

Pour information, les tuyères de sortie des gaz d'échappement ont été peintes avec un mélange de 60% d'ALCLAC Pale Burnt Metal et 40% de Jet Exhaust. L'intérieur est en Flat Black TAMIYA.

Aussitôt rentré, aussitôt on s'y remet !

Aujourd'hui, pose des décals. pas de difficulté majeure bien que le film soit très fin, sauf les " dents de requin " sur le capot qui ont demandé une surdose d'assouplissant DACO. Bref, en appliquant trèès délicatement quelques touches appuyées avec un coton tige, tout rentre dans l'ordre.

J'ai commencé à poser les différents élément de la verrière qui sera représentée ouverte.

Avec une journée de retard due à refaire hier après-midi ce que j'avais raté le matin, nous voici enfin au bout.
Comme d'habitude, les derniers moments sont assez stressant et générateur de bétises, mais bon !

Voici donc les photos (manquant un peu de profondeur de champ) et si vous ne me démolissez pas trop dans vos critiques (toujours appréciées quand même ), je ferai des meilleures !

En conclusion, j'ai eu du plaisir à faire ce petit trainer qui m'a donné envie d'en faire d'autres.
Ca nous change un peu des décos low vize ej ajoutant de la couleur dans les vitrines !

Un dernier post pour satisfaire les amateurs de jus et après quelques ajouts oubliés (poignée de montée, poignées d'ouverture des verrières, bandes de marches sur les ailes, et pi c'est tout !

haut de page

ACCUEIL | ME CONTACTER | LIENS