Maquette72
       
Maquette72 > Mes amis > Hugues Quintard > Ryan PT-22 Recruit

Ryan PT-22 Recruit

USAAC, 1939

MPM, 1/72

Montage Hugues Quintard

Dans la série Yellow Wings, le Skyrocket n'étant pas tous à fait terminé, j'avais entrepris le petit PT-22 de chez Special Hobby.
En fait, il s'agit de la maquette MPM du PT-20 agrémentée de pièces en résine (nouveau nez spécifique avec les 5 cylindres du moteur, le gouvernail de dérive, les plans fixes ainsi que quelques détails.
Je trouve cet avion très sympa qui va compléter ma série.

J'ai commencé par détacher toutes les gouvernes pour les replacer plus tard avec les charnières d'articulation refaites.

Première surprise, le gouvernail n'a pas la même hauteur que la dérive, je suis donc obligé d'intercaler un morceau de carte plastique pour rattraper l'écart.

Bien que tout ça soit très petit, je détaille les postes de pilotage (quelques longerons, volants de trim, bloc de commande et porte-cartes).
Les tableaux de bord sont améliorés avec des cadrans en décals de chez Mike Grant.
Les 2 manches à balai étant beaucoup trop gros et pas de la bonne forme, je les refaits en étiré. Les sièges sont regravés pour imiter le matelassage d'origine et équipés de brelages en feuille d'étain (désolé mais j'ai oublié de faire les photos avant de fermer le fuselage.

La pose du nez implique de couper le fuselage d'origine devant le poste avant et s'avère ensuite très rock'nd roll ! En effet, le plancher dépasse de presque 1 cm à l'avant du plan de coupe et la pièce en résine sensée venir coller à l'avant est pleine ! Il m'a donc fallu creuser à la fraise un logement pour encastrer le plancher. Une petite retouche à la lime est nécessaire pour parfaire la jointure au droit du bord d'attaque.

Un peu de mastic s'avère nécessaire pour corriger des petits écarts de géométrie, mais rien d'insurmontable.

Donc, ce soir il est croix

Le gouvernail proposé par Special Hobby a dans sa partie inférieure une forme oblongue qui se prolonge jusqu'à l'extrémité arrière, alors qu'en fait, cette forme vient mourir à peu près à la mi-largeur. Donc le gouvernail réel n'est plat que dans sa partie arrière.
Comme la rectification de forme est fastidieuse, on peut la laisser en l'état, ce détail n'étant quand même pas essentiel.

Pour ton info, les pantalons de trains sont d'origine sur l'avion et on a procédé à l'enlèvement plus tard à partir des PT-22 Model 5.
Il y a donc eu les 2 versions.
Il y a eu aussi une modification des ailes, certaines étant droites et d'autres avec un peu de flèche. Cette modification est intervenue après qu'on se soit aperçu que les élèves sortaient trop facilement des vrilles, il a bien fallu apporter quelques difficultés de pilotage !

Après avoir réfléchi sur la future robe du fuselage, je m'oriente vers un "aspect" chromé, bien que cet aspect ne soit pas authentique pour représenter un appareil dans sa livrée d'époque. Ils étaient apparemment bleu, mais bon, on va représenter un avion restauré actuel.
D'abord, riveter le fuselage. j'ai bien fait de me lever tôt, car le fuselage avec ses 8 cm de longueur, demande pas mal de calme et de précision. Je commence par un tracé à la mine de crayon en m'aidant d'un plan. Puis, à main levée, Rosie the riveter fait le reste. Je n'assume aucune responsabilité sur le nombre de rivets !

 

J'ai aussi recréé les bourrelets de cuir qui entoure les entrées des cockpits avec des morceaux de profilés ronds de différents diamètres, la moitié avant étant un peu plus grosse que la moitié arrière. C'est nettement plus joli !

Autre modification, j'ai refait les articulations des ailerons et des volets avec des morceaux de plaque Offset encastrés dans le plastique après avoir fait une entaille à la scie et qui seront ensuite taillés en forme.

Pour en revenir au fuselage, j'ai essayé l'option Bare Metal. c'est pas mal mais pas satisfaisant à mon goût. Je trouve ça un peu trop flashy pour l'échelle et malgré la faible épaisseur du produit, le rivetage disparait. Dons je vais sans doute revenir à une solution tout en peinture avec une sous-couche de Gloss Black Base Alclad suivi d'une pulvérisation de Polished Aluminium ou de Chrome de la même marque. Bref, à voir !

J'ai un peu ralenti le rythme, étant occupé par ailleurs, mais il fallait passer par une phase de détaillage.
En gros, les articulations des gouvernes ont été mise à la forme définitive zt j'ai ajouté sur l'extrados des ailes les petites trappes circulaires de visite.
elles sont faites à l'emporte-pièce de 2 mm et de la carte plastiques de 13/100 mm d'épaisseur dont le pourtours a été repris par ponçage après collage en place. Ça habille un peu !

J'ai également repris l'extrémité des ailerons qui avaient un peu souffert lors de la découpe et qui auraient laissé apparaitre un écart disgracieux.
De plus, suite à l'échange avec fafl sur la forme du gouvernail, j'ai repris la forme de celui pour le mettre en conformité dans sa partie basse tel que je l'avais décrite plus haut.

Bon, j'ai opté pour la solution Alclad.
Je commence par passer le Gloss Black Bas sur le fuselage suivi dans la foulée de Chrome ALC 107 de la marque.

Le résultat n'est pas mal du tout et je pense que cette formule sera utilisé dans des réalisations ultérieures. Certes, j'au rai peut-être du commencer par peindre les ailes car je ne sais pas comment l’adhésif de protection va réagir sur le chrome sans laisser de trace ?
J'en ai collé un morceau sur la partie supérieure, la ou le panneau anti-reflet sera noir et je verrai demain matin s'il y a réaction. S'il ne se passe rien, ça va être du gâteau pour faire le jaune des ailes !

Finalement, j'ai fait une reprise totale de la peinture et s'en est que mieux

La peinture chrome reste très fragile et je vais essayer de lui passer un vernis Aeromaster pour Métalizer afin de le protéger dans les dernières manipulations.

Petit malheur, mais qui n'en a pas, j'ai perdu un cylindre du moteur en résine, et j'ai du en confectionner un ! Plus qu'à le peindre et à le mettre en place.

La météo étant favorable à notre activité préférée, j'avance donc vers la fin sans me précipiter.

La maquette étant fournie avec des pantalons de trains en résine ne correspondant pas à la version choisie, j'ai refais les trains en scratch, ne conservant que le bras d'articulation fourni en résine dans la boite. Je pense que ça va le rendre beaucoup plus agréable à regarder. Ils recevront une couche de White Aluminium Alclad avant leur mise en place. J'appréhende un peu la solidité de l'ensemble une fois posé.

J'ai posé les cylindres moteur et refait les échappement en scratch, sans oublier que celui du cylindre supérieur est dévié vers l'intérieur de capot, sans doute pour servir de système de réchauffage, tout en ressortant dessous ce capot.

Les plans fixes ont été renforcés par des morceaux d'étiré pour solidifier la pose initialement prévue en bord à bord.

Bon, je vais passer maintenant à la pose des décals avant de terminer par le collage des trains et le haubanage !

.On approche vraiment de la fin, mais les derniers travaux ont été plus longs que prévus, aussi il faudra encore demain pour en voir le bout.

Voici les photos (j'ai mis un pot de peinture pour Tomcat16, qui a du mal a percevoir l'encombrement d'une maquette au 1/72 ! )

En gros, il reste les roues, le gouvernail de direction, l'hélice, les pare-brises et un venturi latéral gauche ....et un peu de vernis !

Pour les haubans, ceux d'extrados sont en profils plats Evergreen Réf. 100 de 0.25 mm x 0.5 mm repris par ponçage pour essayer de leur donner une section ovale, l'essentiel surtout étant de casser les arêtes. Ceux de l'extrados auraient du être en profils ronds mais surtout doublés. J'ai fait l'impasse sur ce doublage et ils sont en fil de laiton non recuit (sans jeu de mot ayant un rapport avec l'avion concené ! ) de 0.3 mm. ils ont été peints en place au pinceau avec de l'aluminium Prince August.

Et voici et voila, c'en est terminé avec cette petite chose qui finalement m'a donné pas mal de travail mais rien de désagréable.

Ne cherchez pas de patine, il n'y en a pas, j'ai simplement reproduit un appareil que l'on voit ici et la dans les meetings et dans cette livrée.

Le but était de donner de la couleur et c'est assez satisfaisant comme résultat.

C'est la première fois que j'utilise le Chrome sur sous-couche Gloss Black Alclad. C'est vraiment très pétant, voire un peu trop au départ pour un si petit avion, mais ça offre pas mal de possibilité pour des jets des années 50-60. Pour ce PT-22, j'ai un peu cassé cette brillance en passant une couche de vernis Aeromaster pour Metalizer, ne serait-ce déjà que pour protéger les décals et d'unifier le rendu général. Je trouve le résultat plus à mon goût.

haut de page

ACCUEIL | ME CONTACTER | LIENS