Maquette72
       
Maquette72 > Mes amis > Hugues Quintard > Fockw-Wulf Fw-190

Focke-Wulf Fw-190 A-8
Focke-Wulf Fw-190 F-8

Allemagne, 1944

Eduard, 1/72

Montage Hugues Quintard

Il nous en faut peu pour nous motiver dans notre hobby favori.

Je venais de découvrir la maquette du Spit Eduard au 1/72 et au vu de sa qualité, passant par hasard (si si  ) chez un dealer
local, je n'ai pu résister à l'achat des boites Fw.190 A-8 et F-8 du même fabricant. J'ai d'ailleurs précisé à la vendeuse, qui voulait faire un paquet cadeau,
que ce n'était pas la peine, que c'était pour manger tout de suite ! 

La peinture de mon Spit en cours étant en train de sécher, j'ai donc débuté le montage simultanné de ces deux maquettes.

Classiquement, puisqu'il y a tout dans les boites, je commence par les cockpits. D'abord, une couche de gris RLM 66 ( H416 de chez Mister Hobby) après avoir protégé 
avec de la bande adhésive les zones devant recevoir de la photodécoupe.

Puis j'aménage les cockpits à l'aide des planches de photodécoupe. Je pensais que les éléments seraient les mêmes pour les deux appareils, mais que nenni !
Pour l'un, on utilise la planche de bord d'origine (sans gravure instrumentale, car Eduard fourni les deux options) pour y coller le tableau de bord, et pour l'autre,
on utilise la pièce de photodécoupe comprenant le tableau de bord et les deux consoles .
Bon, on fait avec. Petit bémol pour la mise en place des sièges, ceux-ci sont trop large et ne s'encastrent pas dans la gondole !  
Il faut enlever de la matière et il faudra aussi supprimer les attaches des ceinture, ce qui n'est pas grave puisqu'elles ne se voient pas.
Après avoir posé les palonniers et les brélages, je passe un peu de jus Neutral Brown A-MIG ici et la, et je drybrushe (verbe transitif du premier groupe d'origine anglo-saxonne) 
avec de l'alu.

Ensuite je passe à l'intrados des ailes sur lesquels viennent se coller des petites cloisons à l'intérieur des puits de train. La encore, pièce moulé d'origine pour l'un et photodécoupe
pour l'autre (Vive la standardisation !  ). Une fois ces pièces mises en place, je vaporise du vert de gris, ou gris vert, ou vert gris ... RLM 02 H70 de chez Mister Hobby.

Je n'ai pas l'intention de représenter les volets baissés, mais j'ai tout de même incisé la charnière pour présenter un léger décollement des dits volets, sans être obligé d'y mettre de la photodécoupe, et sachant aussi que cette configuration au sol n'est quand même pas très courante.

Voila pour aujourd'hui. Petite pose de quelques jours pour raison de pèlerinage à Telford où tout bon maquettiste digne de ce nom doit se rendre au moins une fois dans sa vie pour accéder au paradis où s'il a bien respecté cet usage, se verra remettre 72 boites de maquettes neuves n'ayant jamais été dégrappées ! (si si, enfin il parait !  )

 

J'ai acheté à la boutique et à Tefford les échappements Quickboost QB 72 507, qui ont l'avantage d'être percés et d'une très bonne finesse. Par contre, leur mise en place nécessite de creuser l'intérieur des capots moteurs pour pouvoir les placer correctement. Un affinage des ouvertures sera également utile.

Les échappements inférieurs sont collés directement dans la partie centrale de l'intérieur de l'aile sans avoir de retouche corrective à faire.

Dernière opération avant de fermer le(s) fuselage(s), les moteurs.
Inutile de se lancer dans l'aftermarket pour essayer de mettre un moteur en résine qui de toute façon, sauf si on ouvre les capots, ne se verra pas.
J'ai simplement peint les cylindres en alu au pinceau et j'ai juste repassé du noir sur les tiges de culbuteurs. Une fois cette opération faite, il n'y a plus qu'à fermer les fuselages.

Les sorties des canons d'ailes ont été repris avec des aiguilles de seringues. J'ai coupé la partie avant et j'ai percé la partie restante. Ensuite, j'ai encastré et collé à la cyano une pige en corde à piano du diamètre adéquat pour venir enfin encastrer l'aiguille.

Les mitrailleuses de capot seront remplacées également avec des aiguilles plus petites en diamètre.

Allez ! On ferme le tout et on met en croix dans la foulée !  

Le F-8 demandera un peu plus de mastic (très peu) pour combler certains écarts. Je pense que ces écarts proviennent du cockpit qui m'a paru un peu large !? Par contre, je n'ai pas eu ce problème avec le A-8. Va comprendre !  

Avant d'attaquer la partie peinture, j'ai préparé une première verrière. Eduard fournissant les caches, ceci m'évitera donc des les faire moi même. Avec même l'avantage que les caches de l'un sont posés extérieurement et les caches de l'autre serviront à protéger l'intérieur car j'ai l'intention, comme très souvent, de peindre les montants intérieurs. La partie extérieure des verrières non protégée par les caches, pourra l'être soit par de la bade adhésive, soit par du maskol. Personnellement j'ai fait le choix de la bande adhésive.

Ça avance plutôt bien puisqu'aujourd'hui, j'ai débuté la peinture.

Tout d'abord, j'ai passé une couche d'Aluminium Alclad ALC 101. Ça sert de sous-couche et ça permet de visualiser certains petits défauts.

Puis, à l'aide d'une petite éponge et du Drawing-Gum de la marque Pébéo, j'ai tamponné les zones susceptibles d'être écaillées par les personnels de maintenance et les pilotes.
Après peinture finale, je n'aurai plus quà enlever le Maskol, soit avec un chiffon, soit avec un coton tige pour faire apparaitre le métal d'origine 

Ensuite, j'ai fait un pré-ombrage assez classiquement avec du Noir Pneu H77 Mister Hobby. Ne soyez pas étonnés que l'intrados du A-8 soit déjà en Bleu Clair H417 (RLM 76), je me suis juste aperçu que j'avais oublié le pré-ombrage !  


Pendant que cela sèche, j'ai peins les pales d'hélice des deux appareils ainsi que le cône du A-8 en Vert Noir H65 (RLM 70) toujours de Mr. Hobby.

 

Tout d'abord, les intrados reçoivent une application de Light Blue RLM 76 (H417 MH), pas compliqué, juste veiller à ne pas faire disparaitre le pré-ombrage. 
Ne pas oublier de faire remonter la teinte sur l'avant du fuselage et en totalité derrière le cockpit. 
Le plus simple serait même de le peindre entièrement.

Le Bleu Clair étant fait, je change de teinte pour passer au Gris RLM 75 (H69 MH)

Pour commencer, le travail se fait à main levée sur les deux côtés du fuselage. 
Contrairement à l'habitude, je travaille avec une buse de 0.15 mm à une pression de 2 bars et en sur-diluant très sensiblement la peinture. 

On travaille "auprès" avec un minimum de dispersion. On essaie de réaliser un dégradé se terminant en petites taches.
Ça se passe plutôt bien et avec un peu de concentration et en n'étant pas trop nerveux sur la gachette de l'aéro.
C'est même assez facile si l'aéro et la dilution sont bien calés.

Ensuite, je prépare le camouflage 2 tons. J'ai tracé au crayon graphite le dessin des différentes zones. 
Ce tracé me sert ensuite de guide pour appliquer le Gris RLM 75.
Une fois ce Gris appliqué et un petit temps de séchage, je prépare des boudins de Patafix que je mets ensuite en place en suivant le tracé.
J'ajoute de la bande adhésive pour protéger le Gris.
J'applique alors le Gris Foncé RLM 74 (H68 MH) en travaillant bien perpendiculaire aux boudins et toujours assez près.

Les dessous des capots moteurs ainsi que le gouvernail du A-8 sont peints en Jaune RLM 04 (H413 MH).

A ce stade, j'avance sur le A-8 en réalisant le dessin en éclair Noir bordé de Blanc dans le prolongement des ouvertures des échappement.
Pour ce faire, Eduard fournit des caches qui s'avèrent d'une grande utilité. Ils sont complétés avec de la bande adhésive classique pour protéger 
l'environnement immédiat de la zone à peindre.

Le noir appliqué est du Noir Pneu H77 (MH). Il n'y a plus qu' à enlever les protections, faire disparaitre avec un coton tige les taches de Drawing Gum, et voici le A-8 terminé en peinture.

 

Voici ce F-8 terminé (presque ) en peinture. J'ai une ou deux petites retouches à faire et surtout reprendre le bandeau jaune de fuselage qui ne me plait pas.

Il a reçu au départ le même camouflage deux tons que le A-8 et le camouflage hivernal avec du Bland H11 (MH). 
Le plus dur est de se lancer. J'ai fait quelques essais avant sue une épave. J'ai utilisé toujours la buse 0.15 avec une tête fine 0.15 gentiment prêtée par 
Aerophil  .
Ce type de camouflage étant semble-t-il aléatoire, et les photos plus que rare, j'ai interprété par rapport aux divers profils qu'on peut trouver.

Aujourd'hui, pose des décals sur le A-8.
La déco du 13 de Priller n'est pas fournie dans la boite d'Eduard. J'ai ressorti une planche qui était fournie avec un livret KAGEREO " Aircraft Aces 2"
qui permet de faire 3 appareils aux différentes échelles (1/72, 1/48, et 1/32) du Fw.190 A-8 de Priller, du Bf.109 G-2 de Hans Waldmann, le Me.163B-O-V-41
de Späte et enfin un Me.262A-1a encore de Hans Waldman. Seuls les décals personnalisés sont fournis. Pas de croix noires, pas de svastikas. 
Si certains sont intéressés par ces décos, qu'ils me le fassent savoir, on trouvera bien un deal !  

Bref, la planche est ancienne et de grande finesse mais demande des précautions de manipulation à la pose.

Le reste des décals sont ceux de la boite Eduard, également très fins et se posent avec les précautions d'usage.

Voici donc le A-8 une fois la pose terminée.

Voici la suite du travail.
Je continue par un peu de patine en commençant par passer du jus Neutral Brown de chez MIG (ref. A.MIG-1614)

Après un temps de séchage d'environ 10mn, on essuie à l'aide d'un chiffon doux, si possible dans le sens de l'air, pour faire disparaitre l’excédent de produit.

Ensuite, j'ai travaillé les traces des échappements. Je ne suis pas fana des exagérations de traces aussi y suis-je allé très modérément.
J'ai concocté un mélange de plusieurs couleurs complètement au pif, avec du marron, du beige et puis je sais plus ! 
Enfin quand j'ai jugé que ça me convenait, j'ai sur dilué fortement et travaillé avec 2 bars de pression et une buse de 0.15mm. 
J'ai procédé par petits voiles successifs en ouvrant le pointeau au minimum, d'où l'intérêt de sur diluer pour éviter le bouchage de la buse.

Il ne reste plus que les petits éléments à préparer avant la pose et particulièrement le train d'atterrissage.
J'ai rajouté les durits et autres câblages réalisés avec du fil d'étain de 0.23 mm. Les colliers de maintiens sont réalisés avec de l'aluminium adhésif.
Tous les éléments sont peints en Gris Vert RLM 02 H70 (MH). Ils reçoivent un traitement au jus Deep Grey de chez MIG Ref. A.MIG-1602.

Vient ensuite la préparation de l'hélice. J'ai fait le choix d'acheter une hélice en résine BRASIN Ref. 672 086 de la marque Eduard
Le moyeu est peint au pinceau en Alu Mat réf. 62 de chez Prince August, les pales sont peintes en Vert Foncé RLM70 Ref. H65(MH).
Un petit jus Deep Grey est appliqué pour faire ressortir le relief. Le cône, après avoir reçu une couche d'Alclad Aluminium lors de la séance d'application 
sur la cellule, est peint lui aussi en RLM70 puis légèrement brossé à sec avec de l'aluminuum.

Les roues sont traitées en 2 tons de noir. Les jantes sont peintes en Noir H11 (MH) et les pneus en H77 (MH).

 

Voici donc le premier, le Fw.190 A-8, terminé. Finalement, ces maquettes Eduard sont un doux moment à monter,
même si on aime se faire du mal quand ce n'est pas nécessaire. 
Après que ce fut ma bête noire depuis fort longtemps je commence à prendre un réel plaisir à peindre et à patiner
mes maquettes, sans excès, juste comme je le sens. Je vous laisse donc le soin d'apporter remarques et critiques.

 

Pour clore ce duo, voici donc le Fw.190 F-8 utilisé sur le front de l'est fin 1944 début 1945.

J'ai essayé de reproduire le camouflage hivernal en réalisant des bandes irrégulières blanches sur le camoufle d’origine RM 74 Et RLM 75.
J'ai utilisé une buse de 0.15 mm avec un déflecteur lignes fines et pour une première dans ce style de fantaisie, je me suis pas trop mal
débrouillé.  

Pour réaliser ce camouflage, il y avait deux interprétations possibles. soit le blanc pouvait recouvrir partiellement la déco d'origine, doit il était réalisé en contournant les différents éléments.
J'ai choisi une troisième option qui a consisté à faire d'abord le camouflage hivernal, puis de poser les décals. Bref, c'est un choix délibéré toujours sujet à caution.

Place aux photos !

 

Photos complémentaires

 

 

 

 

haut de page

ACCUEIL | ME CONTACTER | LIENS