Maquette72
       
Maquette72 > Mes amis > Hugues Quintard > Westland Lysander Mk.II

Westland Lysander Mk.II

Montage Hugues Quintard

Pavla, 1/72

Bonjour à tous et bonne année !

Après vous avoir montré quelques unes de mes réalisations, je vais vous développer le montage d'une maquette au demeurant sympathique mais quand même réservée aux maquettistes avertis.

Il s'agit du Westland Lysander Mk.II au 1/72 de la marque tchèque PAVLA (prononcer PAULA).

C'est une maquette de type short run constituée de grappe de plastique gris assez tendre et agréable à travailler, d'un set de pièces en résine, d'une verrière thermoformée en plusieurs parties et permettant de l'installer en position ouverte, et d'une planche de décals permettant 3 possibilités de décorations différentes 2 britanniques et 1 française.
Bien entendu, je retiendrai la française concernant un appareil de l'escadrille Rennes du Groupe Bretagne et basé à Zouar au Tchad en 1942

Toutefois, le bleu des cocardes et de la dérive me parassant un peu trop vif, je les referai à la peinture.

Contrairement à l'ordre de la notice de montage, je vais commencer par les ailes où j'ai l'intention de représenter les becs de bords d'attaque en position ouverte, ce qui devrait donner beaucoup de dynamisme à cette maquette.
Comme la maquette n'a pas été prévue pour çà, j'ai imaginé une technique que je vais vous montrer pas à pas ici même à l'aide d'explications et de photos parce que ça va être un peu complexe !

Tout d'abord, on commence par découper proprement, et suivant les lignes sensées les représenter, les becs sur chacune des 4 demies ailes;
On en profite pour détacher les volets qui seront représentés en position baissée.

Une fois celà fait, on désépaissit les "demi-becs" d'extrados de 0.5 mm pour créer un décrochement après les avoir recollés à leur emplacement et compenser partiellement ce même décrochement qu'auront les "demi-becs" d'intrados une fois collés l'un contre l'autre!
Ces demi-becs deviennent alors les bords d'attaque de l'aile sur lesquels les vrais becs (que je ferai en scratch) viennent se positionner en position repliée.

J'en vois qui ne suivent pas !

Je m'explique : le décrochement que je cherche à créer correspond à l'encastrement des becs quand ils sont retractés.

J'ai oublié de vous dire qu'avant de coller les demi-ailes l'une contr l'autre, il faudra biseauté la demi-aile supérieure au droit du volet pour faire dispariatre l'épaisseur du plastique à cet endroit et affiner assez fortement les bords de fuite des ailerons par l'intérieur.

Une fois le collage des ailes terminé, nous passons à la phase la plus délicate de l'opération, je veux dire la réalisation des becs !

Tout d'abord, se munir d'une paille à boisson en plastique, telle qu'on en trouve dans les pubs pour les uns et dans les fast food pour les autres !

On commence par fendre la paille en 2 dans le sens de la longueur en moitiès identiques.

Ensuite, on mesure un des becs et on coupe la paille à cette longueur.
Puis on marque un pli, à la moitié de la largeur de la paille, qui va servir de référence en l'appliquant sur le bord d'attaque de l'aile.

Bien plaquer le plastique de la paille sur les intrados et extrados en s'aidant de bande adhésive, puis tracer le bec en correspondance avec ses encastrements de chaque côté.

On enlève le plastique que l'on place sur une plaque non métallique et avec une lame de scalpel, on coupe suivant les lignes tracées

On peut accentuer le pli correspondant au bord d'attaque pour bien le marquer.

Et voilà, vous obtenez une pièce correspondant au résultat recherché !

Il faut toutefois vérifier le résultat en un petit montage à blanc pour rectifier si nécessaire

Il n'y a plus qu'à procéder de la même façon pour les 3 morceaux restants.

J'ai aussi particulièrement travaillé sur les pantalons des trains.
Comme je ferai un Lysander sans protecteurs de roues latéraux, j'ai découpé les protections latérales en perçant une suite de petits trous comme pour un timbre poste.

Il faut habiller l'intérieur des passages de roues.
Je l'ai fait en feuille d'étain formée directement et collée à la cyano.
Un p'tit pétard, euh non un p'tit joint de mastic, un peu de ponçage et tout se passe bien.

Pour les phares d'attérissage, je fais une empreinte à la fraise boule jusqu'à déboucher pour laisser apparaitre la face brillante de la feuille d'étain. Puis je prends un bout de grappe transparente au diamètre du trou que je colle à la cyano. Un peu de mastic pour boucher autour et après séchage, ponçage en forme et un coup de polissoir.
C'est super !
Comme il y a une sorte d'enjoliveur, tout du moins une couronne extérieure d'étancheïté, j'en confectionne une en papier fin avec 2 emportes pièces aux bons diamètres et que je colle en l'imprégnant bien de cyano et collé en forme.
Je me dit que je le suis aussi ....(en forme !)

Dernière opération , j'ajoute des tenons sur les pantalons de trains pou leur assurer une meilleure fixation sur le fuselage.

Ensuite, j'ai monté le cockpit, c'est un peu chaud mais pas insurmontable.

Il faut anticiper sur le montage ultérieur des ailes car toute la géomètrie découlera du positionnement des 2 structures tubulaires (position par rapport au dessus du fuselage et parallèlisme entres elles.

Là il va y avoir une part d'inconnu et je vais tester un montage à blanc de la verrière pour voir si j'ai bien mis la bonne hauteur ! Confused
C'est tout le charme du short run !

Je décide alors de fermer le fuselage, et là, que vois-je ? Un affreux jeu d'un bon milimètres devant le pare brise et que je retrouve à la partie arrière entre la dérive et le cockpit !

Bon finalement en serrant un peu et avec de la cyano, j'ai évité une greffe de carte plastique.

Mais les difficultés que j'entrevoyais quantà la position géomètrique des différents éléments ( ossatures tubulaires des supports d'ailes, verrière) étaient loin de donner satisfaction.
En effet, les pièces short run de PAVLA ne donnent aucuns repères et on doit travailler dans l'espace !
Après un relevage de cote, j'ai décidé de refaire complètement l'ossature en étiré pour que tous les éléments qui suivront puissent (et encore !) s'assembler au mieux.

Il m'est arrivé un p'tit malheur avec le capot moteur.

J'avais refait toutes les ailettes en position ouverte avec les guides ailettes situés à chaque intervale, et comme je fais d'habitude, j'accélère le sèchage en posant sur le radiateur.
Sauf que là, c'est du short run en plastique tendre dont le point de fusion est inférieur aux plastiques genre Hasegawa ou Heller qui eux ne m'avaient jamais posé de problème.
Et devinez ce qui arriva, j'avais la moitié du capot déformée par la chaleur et irrattrapable.

Heureusement, un exellent ami me passe une boite de Lysander MATCHBOX dans laquelle je prélève le capot.
Mais après présentation à blanc sur le fuselage, il s'avère que son diamètre est inférieur de plus de 1mm ! C'est peu certes, mais trop, et ça se voit vraiment.

Passionné de chirurgie réparatrice, je décide de gonfler ce diamètre en coupant le capot à 120° en 3 éléments, que je remonte ensuite en ayant intercalé de la carte plastique au droit de chaque coupe.

Par contre les ailettes de la maquette MATCHBOX sont moulées avec le fuselage. Qu'à celà ne tienne, je m'empare de mon bistouri préféré et je taille une à une les ailettes dans de la carte plastique que j'affine en épaisseur et j'ajoute aussi les guides intermédiaires en profilé Evergreen.
Petite opération de regravure des panneaux de maintenance et leur verrous et voilà l'travail ma bonne dame !

On voit que MATCHBOX a prévu les pipes d'échappements raccordées sur le collecteur ce qui va m'éviter un travail de sratch pas évident.
Pour l'anecdote, le moteur fourni par PAVLA semble être moulé sur le MATCHBOX !

Après réflexion, je décide de supprimer les bossages situés sous la dérive représentant grossièrement les flasques du système de variation d'incidence et de les remplacer par deux pièces en métal beaucoup plus réalistes, taillées dans de la plaque ofset (très pratique, allez en réclamer une chez votre imprimeur le plus proche !).

Elles sont collées sur chant sur les deux plans fixes à la cyano.
Je rajoute une rondelle d'étiré rond collée au droit de l'axe d'incidence

Vous noterez au passage que j'ai refait les articulations des profondeurs

Afin d'avoir un collage plus positif des supports de bombes sur les pantalons de trains, je procède de la même façon en ajoutant des petits tenons faits en étirés et encastrès après perçage dans chacune des pièces.

Ca avance, ça avance, mais je pense que je ne suis pas au bout de mes peines peines !

Pour représenter les volets en position baissée, il est nécessaire de faire un petit travail de rattrapage du jeu résiduel entre les 2 parties.
Il suffit de coller dans l'angle un profilé rond et de boucher avec du mastic.
Ensuite, le tout est poncé pour créer un arrondi comme dans la réalité.
Il est même plus pratique de coller du 1/4 de rond pour économiser du mastic, mais j'avais déjà collé le rond quand j'y ai pensé !

J'ai collé les plans fixes et les jambes de trains ce qui lui donne un peu de l'allure finale.
Je pense en fait que la grosse épreuve sera le montage des ailes et sans doute des becs. Mais bon nous n'en sommes pas encore là !

Voici ce que donnent  les petites plaques collées sur les plans fixes. C'est quand même un peu plus réaliste.

J'ai préparé le fuselage pour appliquer une couche alu sur les parties métalliques en vue dréaliser ici et là, à la fin, quelques écaillages.
Après protection, j'ai passé un coup de bombe TAMIYA TS30, y compris sur les mâts des ailes.

Le capot moteur a subi le même traitement, ce qui m'a fait apparaitre quelques défauts que j'ai mastiqués.

J'ai aussi commencé à préparer la verrière, car j'ai l'intention de la représenter ouverte côté gauche du pilote. La partie supérieure sera aussi représentée en position reculée.
Afin d'amliorer sa limpidité, je l'ai passée au Klir.
Elle sera peinte à part avant mise en place.

J'ai aussi rectifié en hauteur le bloc situé au droit de la roulette de queue qui ma paru un peu fort au regard des photos. J'en ai coupé un bon millimètre et ça me semble beaucoup plus convenable

Même si ce n'est pas encore la fin, je m'en approche et commence la préparation peinture.
Aujourd'hui, j'ai assenblé l'hélice, dont les pales demandent à être affinées quelque peu.

Partie fastidieuse à faire aussi, l préparations des divers éléments de verrière. J'ai détaché la vitre coulissante côté pilote et le dessus qui seront représentés en position ouverte. Comme d'habitude, les vitres sont protégées par de la bande adhésive et les montants finements copés avec une lame x-acto neuve.

Je passerai 3 couches successives sur les montants, vert intérieur, aluminium et enfin les deux teintes du camoflage suivant les zones.

Ca avance vraiment pas à pas, j'ai l'impression d'évoluer sur un terrain miné !

J'ai fait les feux de position en bouts d'ailes de la façon suivante :

Je taille un encoche correspondant au feu. Puis je taille un bout de grappe transparente en angle pour correspondre à l'encoche. Ensuite je perce à mi-épaisseur le bout de grappe dans l'angle et le mets une goute de vernis coloré vert ou rouge dans le trou ainsi fait.
Ensuite, je colle le bout de grappe dans l'encoche à la cyano (généreusement). Quand c'est bien dur, je scie l'éxédent de grappe et ponce en forme. Ensuite je ponce en plusieurs fois et en monbtant en finese de grain juste qu'à polir le plastique.
Et voilà, vous avez un joli feu très réaliste. Ici, on représente une ampoule colorée dans un cabochon transparent. Dans le cas d'un cabochon coloré, un ne fait pas de trou, on vernit seulement l'extèrieur directement après polissage.

Je suis passé à la peinture, ce que j'apréhende le plus !
D'abord, une couche de RAF AZURE BLUE réf : XA1026 de chez XTRACRYLIX.
C'est la première fois que j'utilise cette marque sur les conseils d'Olive66 et dois dire que c'est un peinture très fine, facile à appliquer, et qui rappelle feue la marque Aeromaster. Elle se dilue à l'eau distillée et passe super bien à l'aérographe.
Ensuite, après avoir protégé le bleu, je passe une couche de MIDDLE STONE réf : 71 de chez GUNZE.

Puis j'ai d'abord commencé à délimiter les zones pour appliquer le DARK EARTH réf : H72 GUNZE avec des boudinsde PATAFIX, ayant l'intention de créer un léger fondu entre les deux teintes de camouflage, bien que ceci n'est pas évident au regard des photos, et surtout ramené à cette échelle.
J'ai fini par renoncer avant que ça tourne à la catastrophe !

Je suis donc revenu à l'application de Mr.MASKING SOL (comme du MASKOL, mais mieux !)
J'ai fait quelques retouches au pinceau et ferai des nuances plus tard au pastel et voilà le résultat.

Dans la série, "des pièges, y'en a partout", en voici 2 détectés !

D'abord, en faisant un montage à blanc des montants des ailes, je me suis aperçu que le fait d'avoir représenté les volets baissés, ne permettait plus de positionner le bras arrière. En effet, celui-ci empiète sur le volet !

Je vais dons être obligé de tricher un peu et d'avancer son point de fixation et de fermer un peu l'angle des deux bras. Par contre, le collage risque d'être scabreux, aussi j'ai réalisé des piges de positionnement en fil de laiton qui viendront se placer dans des trous percés préalablement dans les ailes.
Ainsi, j'aurai un collage solide et plutôt rassurant !

Deuxième problème, la verrière coulissante du poste arrière fournie séparément par PAVLA est trop petite en hauteur et ne vient pas coiffer convenablement le fuselage ; il manque un bon millimètre de chaque côté pour faire coîncider la verrière et les glissières latérales.
Aussi, j'en ai refait une à partit d'un gabarit du développé en bande cache de la verrière d'origine, collé ensuite sur du blister d'emballage d'épaisseur adequat, et élargi de la différence de cote.
Ensuite j'ai cintré à froid sur une tige du bon diamètre et en maintenant le cintrage sur la tige, j'ai chauffé au sèche-cheveux pour figer cette position.
J'ai refait les montant en plaçant de la bande adhésive devant chaque vitrage. Après éssai à blanc sur le fuselage, ça tombe tip top !

La prochaine difficulté sera la mise en place des jambes de trains !

Le WE a vu s'avancer la suite des travaux, je suis passé à la phase finale en commençant par coller l'échappement sur le bloc moteur. Pour parfaire la jointure de celui-ci avec le collecteur, j'ai fait un petit joint à la colle blanche diluée et appliquée avec un pic en bois.
La couleur cuivre a été faite avec un mélange à 50% de Copper et de Jet Exhaust de chez ALCLAD.

Ensuite, pose des décals. Je fais l'impasse d'une couche de vernis brillant préalable, la surface étant suffisamment satinée pour leur application. J'ai juste appliqué les Serial Number avec du KLIR pour éviter un silvering sous le film transparent.
Les cocardes tricolores d'origine aux teintex fausses ont été mise au rebut et remplacées par d'autres issue d'un reste de planche CARPENA au même diamètre de 11 mm.
Les drapeaux de gouvernail ont été taillés dans des décals issus de la mêm planche.
Une fois les décas mis en place, j'ai passé une cuche de KLIR générale ayant pour but de protéger les décals et de pouvoir appliquer un jus de patine ultérieurement.

Les cocardes à croix de Lorraine sont celles de la planche d'origine avec un fond blanc manquant un peu de densité, mais bon !

Aujourd'hui, jus, vernis mate et ....pose des trains (va y'avoir du sport !)

J'avais émis quelques craintes quant à au montage des jambes de trains, mais en fait tout s'est bien passé.
Je les ai agrémenté de détails complémentaires non fournis, mais à partir de photos, ça ajoute quand même un peu de réalisme

J'ai terminé le moteur en collant l'échappement et en plaçant les tiges support de renforcement.

Ensuite, ça a faillit être le grand drame de l'acte 3 scène 8 !

Je monte d'abord l'aile gauche et les montants et là, je m'aperçoit que si je respecte les positions de chaque élément, je me retrouve avec un dièdre plat !
La seule solution, c'est de déplacer vers le bas d'environ 2 mm le point de fixation des montants sur le pantalon de train, ce qui a pour effet de recréer le dièdre souhaité !
Quand je vous disais que c'est une maquette d'homme, j'étais loin de la vérité.
En effet, après avoir monte la gauche, j'attaque celle de droite, et à, pour des raisons de géomètrie de l'ensemble, je doit monter en force le montant correspondant,et .....crac, la structure tubulaire centrale que j'avais faite en scatch se décolle!!!! :venere:
Vite, un peu de cyano...bon ça a l'air de tenir ! mais le montant présente une différence de position sous l'aile côté bord d'attaque.
Comme ça ne se verra pas une fois l'avion sur ses roues, ça restera comme ça, carsi je force tout risque de casser !

Je passe sur quelques autres menus détails chiants à règler, la liste serait trop longue.

Je colle les derniers détails (supports de bombes, filtre Vokes, hélice, antenne et fil d'antenne, supports de flasques des jambes de trains).

Et voilà, c'est à peu près présentable. Il restera à mettre un peu de pastel ici et là pour lui donner un aspect un peu plus "désert poussièreux !

En conclusion, je réitère mes propos, à savoir que c'est je genre de kit pour des maquettistes avertis, débutants s'abstenir !
Certes, on peut la faire plus simple, mais celà n'empèchera pas les difficultés générales de montage dues à la conception de la maquette.

Hugues

haut de page

ACCUEIL | ME CONTACTER | LIENS