Maquette72
   
Maquette72 > Galeries > Mirage IIIE Cigognes

Dassault Mirage IIIE

France, Cigognes

Modelsvit, 1/72

Montage pas-à-pas

Montage Alain Courouge

 

27 juillet 2019 : début du montage

Je suis en retard. Bon, ça, ça ne change pas. Mais là, une maquette finie pour fin septembre, ça va être chaud bouillant. Le club s'est donné comme objectif de présenter une série de maquettes ayant comme thème l'escadrille des Cigognes. Une sorte de mini SIG à l'occasion de notre expo annuelle. Et comme un idiot, j'ai dit oui en choisissant un Mirage IIIE aux couleurs de cette escadrille.

La sortie de la dernière maquette Modelsvit du Mirage IIIE me donne l'occasion de découvrir "en vrai" cette marque. Tout ceux qui l'ont montée ne disent que du bien de cette maquette. Et comme je suis encore plus idiot, je vais en faire deux en même temps, le deuxième sera consacrée au Lafayette, sans doute la déco alu de la boite. Bon, le deuxième est moins prioritaire. L'avion des Cigognes doit être terminé pour le 28 septembre.

On part donc de cette boite.

Ce sera du from the box. Mais comme tout est inclus dedans, c'est du from the box luxueux.

Premiers dégrappages. Le plastique est mou, un peu trop tendre, mais facile à travailler du coup. Mais bel usinage et surtout belle conception, les premiers assemblages sont vraiment très bons.

On commence par le siège qui comprend un paquet de pièces si on inclut la photodec. Et on final, on obtient un truc sympa. Seule la boucle de l'appuit-tête n'est pas collée car trop fragile pour les futures manipulations.

La planche de photodec est vraiment jolie.

 

28 juillet 2019

On continue le montage par la baignoire du cockpit. Très beau moulage, très fin. Et les assemblages continuent a être parfait. Vraiment, c'est du Lego pour l'instant. Petit bémol, les pièces méritent un petit travail de nettoyage, il y a quelques bavures de moulage et les plots sont parfois mal placés. Cela reste du short-run mais de haute volée. Mais c'est un tout petit bémol.

 

29 juillet 2019

Troisème jour d'affilée de montage. Toujours la baignoire du cockpit.

On colle aussi un bout de photodec, ce qui simulera probablement les crochets de vérouillage de la verrière. Tout petit mais bien fait. On verra le résultat à la fin.

Le moulage est vraiment de toute beauté.

Le siège est présenté. J'espère que ma peinture rendra hommage à la finesse du moulage.

La casquette du cockpit est aussi très belle.

 

30 juillet 2019

Quatrième jour de rang. On frise un record. Pas grand chose malgré tout. Simple collage des roues. Il faudra encore les nettoyer et ébavurer. Mais les jantes sont à l'image du reste, très belles.

Premier coup de peinture avec une première couche de noire (H1 Gunze) qui est la teinte de base d'un cockpit de Mirage IIIE.

 

3/8/19 : Montage des puits de trains

Toujours aussi détaillé et il faut 6 pièces rien que pour les flans des puits de trains. Mais c'est bien étudié et ça s'assemble très bien.

 

5/8/19 : Pose des décals du cockpit.

Pas si facile, d'autant que j'avais déjà collé le tabelau de bord. Du coup, la pose des décals s'est avéré périlleuse. Heureusement, les décals sont de bonne qualité et conserve leur adhérence malgré un séjour prolongé dans l'eau et une longue et fastidueuse manipulation.

Le résultat est pas si mal, même si la traitement de la photo aide bien. En vrai, c'est tout noir pour l'instant. Un drybrush et un travail de mise en valeur des détails restent nécessaires.

 

7/8/19

Tant que la peinture est brillante, et comme c'est tout noir, passage d'un jus "Warm White Wash" de chez Mig.

 

10/8/19 : vernis mat

Passage d'un vernis mat Gunze sur l'ensemble des parties du cockpit : flancs, casquettes et baignoires.

28/8/19 : tuyère

Petit montage de la tuyère.

29/8/19 : drybrush cockpit

Dernière étape du cockpit avec un drybrush alu (Prince August Air 063 "argent metallique") avec un pinceau plat à poil dur. Pas bien difficile à faire mais cela donne bien sur l'ensemble des détails qui sont nombreux. Et petit détail, j'ai peint une manette en rouge orangé Gunze H14.

Pas mal de photos mais je me suis amusé avec le 77D

 

9 septembre 2019 : assemblage du nez

Assemblage de la baignoire avec les deux parties avant du nez. Pas de souci particulier. Cela s'assemble très bien. Bon comme un con, trop de colle, on met le pouce. Du coup, j'ai une super empreinte sur le haut du cockpit. Ponçage obligatoire et donc perte de la belle gravure.

On continue avec le début de l'assemblage du fuselage. Je dois avouer que je ne savais pas par quel bout le prendre. La notice n'est pas hyper explicative. Donc voilà mon ordre de montage.

On comence par coller la tuyère dans le fuselage. Pas de soucis.

Et voilà tous les autres morceaux à assembler.

Dernier point : j'ai peint tous les puits de train en white alu.

 

10 septembre 2019 : début d'assemblage du fuselage

On continue par l'assemblage des deux parties de fuselage. Grace à la colle Tamiya, on y va par section. J'ai commencé par le cul de l'avion. Puis j'ai continuer jusqu'à l'avant en collant par l'intérieur. La colle vert pale de Tamiya est vraiment super.

Autre point qui me turlupinait : le fond des puits de train. Pas vraiment de guide pour connaitre le bon emplacement. L'ergot doit théoriquement aller dans le coin. Je l'ai légèrement décalé.vers l'extérieur. L'assemblage de ces puits de trains est vaiment original : en trois parties : une qui provient de cette pièce comme collé ci-dessous, une qui provient du dessous de l'extrados de l'aile, et un troisième qui viendra entre les deux via un épaulement du bas du fuselage qui viendra faire la jointure de l'ensemble. Une photo plus loin.

Dernier collage du soir : on colle l'intrados sur le fuselage. J'ai juste commencé là à coller le cul sur l'arrière de la pièce d'intrados.

Accessoirement, j'ai mis du plomb derrière le cocpit pour éviter que l'avion ne bascule, vu que j'ai oublié de le mettre dans lenez au moment de fermer cette partie.

Voilà une photo de l'intrados : Comme je disais, le bas du fuselage vient se glisser le long de la pièce de fond de puit.

 

11 septembre 2019 : montage des ailes

On finit de coller le fuselage sur la pièce d'intrados, mais cette fois la partie avant. Plutôt pas si mal. Le temps que ça colle, on met un peu en contrainte pour que ça garde la forme.

On colle ensuite les souris. Là, la conception est bien faite. Il y a les petits épaulements qui vont bien. Attention, la photo a été prise après la pose des ailes d'extrados mais les souris ont bien été collées avant la pose de ces ailes.

On finit par la pose des ailes d'extrados. Le montage à blanc montrait un assemblage aile / fuselage bien moyen. En ponçant de ci de là, on améliore, mais rien de parfait. J'ai pourtant l'impression d'avoir fait le boulot plutôt correctement, mais il reste bien un jour sur ce joint. Je devrais pouvoir le réduire car je n'ai pas encore collé au niveau de joint. En mettant un peu l'ensemble sous contrainte (en appuyant sur le fuselage, cela rapproche de l'aile), cela va réduire ce joint. Mais quand même, un peu de mastic à ce niveau sera nécessaire.

 

12 septembre 2019

En contrainte, j'arrive à coller l'ensemble des joints ailes/fuselages, sur les deux modèles. Quelques petites parties subsistent, mais à la marge. A voir ce que cela va donner. Il sembel qu'il y ait un souci de surépaisseur. On verrra, il faudrapasser un aprêt pour bien se rendre compte.

Travail en fin de soirée sur un premier ponçage pour éliminer les plus grosses bavures.

 

13 septembre 2019

Collage sous contrainte du joint alie/fuselage

 

14 septembre 2019

Mastic au Magic Putty pour résorber les joints problématique

 

 

Montage du nez

 

Dernière photo des deux Mirage ensemble.

 

15 septembre 2019

Passage d'un aprêt et retouche de certains joints

 

17 septembre 2019

Ponçage des joints, joints complétés au Tamiya White Putty

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

???? : fin du montage

haut de page

ACCUEIL | ME CONTACTER | LIENS