Maquette72
       
Maquette72 > Mes amis > Hervé -rvb- > Hawker Hunter Mk9

Hawker Hunter F.58

Suisse, 1985

Revell, 1/72

Montage 'RVB'

Lointain descendant par son père, Sydney Camm, du Hurricane, le Hunter est, lui aussi, un modèle de transition, Il marque le passage de machines dédiées à une mission spécifique aux machines dites multi-rôles.

S'il n'a pas hérité de l'aspect agressif des autres dessins de Sydney Camm à moteurs à pistons, il possède une élégance fluide et un équilibre de proportions qui en fait clairement une machine à part.

Ceux restés jeunes malgré le passage des années se souviendront que Victor Hubinon, probablement inspiré par cette ligne alors nouvelle, mit Lady X aux commandes d'un Hunter FR.10 en 1956 alors que le type était encore sur la planche à dessin !

Le grand public, lui, découvrira cette silhouette le 11 septembre 1973 lorsque, aux mains de pilotes putschistes, le Hunter bombarda le palais de la Moneda précipitant la fin de Salvador Allende.

Le prototype vole le 30 novembre 1952, il est suivi d'un peu moins de 2000 machines de série. Les  Troupes d'Aviation Suisses commandent le F.58 (version export du F.6) fin 1958, et le retireront du service en 1994 après l'avoir constamment mis à jour (détecteurs divers, lance-leurres, provision pour le Maverick et le Sidewinder) confirmant ainsi son caractère multi-rôle. Les suisses auront l'intelligence d'en sauvegarder un maximum. Ainsi, le J-4099 fut-il cédé au MAE du Bourget ou il attend patiemment les visiteurs depuis le 12 décembre 1995. Souhaitons-lui de voir sa patience récompensée par l'attribution d'un toit dans un avenir proche.

En 1995, un article du Fana n°303 associe définitivement dans mon esprit la ligne du Hunter et la cocarde suisse. L'achat du « In action » consacré au Hunter montre que l'écart entre les machines suisses et les moules disponibles représente un travail trop important et qu'il est urgent d'attendre. La sortie du F.6 de Revell en 2005 ne change rien à cet état de fait. Le F-58 sort enfin en 2008...

Le moule n'appelle que peu de commentaires. Il est quasi-parfait. Seul le montage de l'extension de bord d'attaque pose problème et nécessite ponçage et mastic. J'ai aussi ajouté, par acquis de conscience, un bouchage optique dans l'entrée d'air. Seuls les bidons, probablement anglais, sont à modifier à l'aide de la documentation disponible : les suisses ont ajouté quatre renforts sous les bidons intérieurs. Les marquages sont ceux de la planche de décalcomanies du kit. Le matricule en est issu après chirurgie et l'insigne d'escadrille est fait maison.

haut de page

ACCUEIL | ME CONTACTER | LIENS