Maquette72
       
Maquette72 > Mes amis > Joël Izard > Supermarine Spitfire Mk Vb

Supermarine Spitfire LF Mk Vb

RAF, Squadron leader Jan Zumbach, No 401 Sqn RCAF, RedHill/Staplehurst/Biggin Hill, July-Octobre 1943

Revell, 1/72

Montage Joël Izard

Le Liberator suivant son petit bonhomme de chemin et un GB 24H sur un forum voisin ma fait sortir une nouveauté un peut passer inaperçus de fin 2018 le Spitfire MkVb Revell.
En 1990 le fabricant nous en avais déjà sortis un qui bien que graver en creux était totalement louper au niveau de la forme de l'aile en mouette qui est quand même typique de cet avion. 
Du coup c'est l’occasion pour moi de voir ce que donne ce nouveau moule.

On va commencer par la boite avec un boxart dans la ligné des dernières productions Revell, perso c'est assez dynamique pour être sympas à l'oeil:

Voici ensuite les grappes, on trouve 43 pièces en tout (dixit internet, j'avoue que j'ai pas compter ), la gravure en creux est bien fine, l'habitacle est très correctement détaillé d'origine pour cette échelle et on trouve pas mal d'options comme pare-brise blindé ou non, jantes à 4 ou 5 alvéoles, saumon tronquer ou non et les deux types de réservoirs supplémentaires ventraux.
Bref pas beaucoup de pièce et un kit qui se prête bien à un montage rapide.

Je vais quand même y rajouter deux ou trois babioles car j'aimerais bien ouvrir le portillon d’accès et me démarquer un peu. J'ai donc pris une planche Eduard, elle est destinée normalement à un MkII mais ça fera largement l'affaire et ça viendra compléter l'habitacle. C'est au tour de la déco ensuite, Revell n'en fournis qu'une seule pour un appareil connu du squadron leader Jan Zumbach, sympas mais j'avoue avoir préférer une des dernières planches de chez Exito Decals pour des Spit arborant des Pin-Up ce qui est assez singulier.

La première étape fut de préparer les diverses pièces pour la peinture de l'habitacle, on ponce ce qui sera remplacer par la photodécoupe comme le tableau de bord ou on met en place les palonniers.
Bref tout ce qui sera peint en vert intérieur. Le siège est un mix entre la pièce Revell et la planche Eduard, faut juste graver la partie cuir du siège.
On découpe aussi le portillon sur le coté, en le ponçant bien il fera l'affaire à la fin.

Voilà ce que ça donne: 

On passe ensuite à la peinture et la patine de l'ensemble, je suis partis sur le vert intérieur AK Real-Color que j'aime bien, un jus de Smoke Tamiya donnera du relief suivi d'un léger brossage à sec en gris.
Quelques éraillure aux pastels finiront le travail avec un vernis mat:

Finalement on se retrouve avec un cockpit qui avec juste quelques petits ajouts est très correct pour du 72, bon point pour Revell.

Entre deux coups d'aéro on en profite pour coller les ailes:

On arrive encore à voir pas mal de chose malgré la fermeture des fuselages surtout avec le portillon ouvert:

Revell à prévus d'énorme plot pour coller les radiateurs et les réservoirs supplémentaires sous le fuselage, comme j'ai horreur de cette configuration faut donc boucher deux gros trous. Au lieu de mastiquer j'ai poncer en pointe deux morceaux de grappe du kit que j'ai ensuite coller, restera juste à poncer. J'aime bien cette méthode car c'est généralement solide, on garde la couleur du plastique d'origine et ça se regrave bien mieux que du mastic.

 

On sort donc mastic et outils à graver et on finis par obtenir ceci:

Au final les assemblages sont plutôt bon, j'ai du juste rajouter une languette de carte plastique à la jonction aile/fuselage dessous et un lichette de mastic au raccord karman, bref c'est bien plus bon que ce que je pensais au début.

On finis la mise en croix en collant les radiateurs sous les ailes, ne reste plus qu'à préparer les dernières pièces qui pourront être peinte sur grappe, percer les échappements au micro foret et on va pouvoir songer à la peinture.

Voici donc la phase peinture de base du bestiaux.

J'ai commencé par la peinture des bords d'attaque, une couche blanche de Mrpaint pour que le jaune soit bien pétant et ensuite on termine avec du jaune tamiya. Même chose pour extrémités des pales d'hélice.
Dans la foulée on peint la bande de fuselage et la casserole en Sky Duck egg green de chez Gunze.

On masque ensuite tout ça à la bande cache Tamiya:

Pour représenter l'usure des zones de marche souvent présent sur les Spitfire j'ai passer une couche d'aluminium AK que j'ai ensuite recouvert de gomme à masquer Valejo (le maskol marche aussi bien):

On passe ensuite les couleurs de base, dessous en Medium sea grey XF83, dessus en ocean grey XF82 et dark green XF81, le camouflage est fait à la patafix et les teintes proviennent toutes de chez tamiya:

Ne reste plus qu'à enlever les divers caches et ma faoi il n'y à pas trop de pétouilles:

On travaille ensuite toutes les teintes avec des couleurs plus claires, pour ça je prend des Gunzes diluées à environ 80% et buse de 0.15/pression 1 bar:

Les décals exito sont de très bonnes qualité et se place sans aucun problème en réagissant fort bien au Microsol.
Les échappements sont peints, une couche de base noire suivi de brossage à sec et de reprise en différents ton de rouille aux pastels, les pales sont tachées au XF22 Tamiya qui est un espèce de gris vert.

 

 

 

 

Le but de la déco en plus près, la qualité est là avec une pin-up qui pixelise pas comme c'est le cas parfois au 72:

 

On colle ensuite les derniers éléments avant d'entamer la patine finale:

 

 

Les trains reçoivent un léger jus noir histoire de légèrement marquer les reliefs:

 

Voici donc tout juste la fin de ce montage, au total il aura fallu a peut prés 19h pour monter cette maquette pour un GB24H.

Pour la partie patine, j'ai commencé par des traces d'échappements et des tirs des mitrailleuses avec un mélange de noir/marron bien dilué. Avec des oilbrusher Dust et Olive green j'ai encore légèrement travaillé mes teintes du dessus, un très léger marbrage aléatoire à aussi été passé avec le mélange marron/noir précédent toujours dans un soucis de variation, j'ai insister un peut au niveau des jonctions des plaques moteurs pour suggérer un effet chauffé.

Du pigment terre europe est passé le long des karman en essayant de représenter des petites trace de marche avec un pinceau légèrement humide. On en passe aussi dans les puits de train, sur les pneus et en arrière de ceux-ci sur les ailes, faut pas oublier que pas mal de terrain était en herbe pour les chasseurs.

Les traces de carburant sont réalisé avec du Fuel stain de chez MiG étalé au pinceau.

On sort ensuite les crayons aquarelles et on fait des traces partout où la mécanique passe ou travaille, bord de l’habitacle, baies d'armement, le long du moteur etc...

Ce qui nous donne tout ça :

Le dessous est travailler avec les célèbres encres du copain Tom, je veux bien sur parler des marqueurs acryliques Winsor et newton. On compléte avec de l'encre sépia au porte plume pour bien donner un coté huileux dans la gravure et faire de fine trace d'écoulement.

Et pour ceux que ça intéresse un petit comparo avec l'ancienne mouture Revell dont le dessous est bien loupé:

Au final même si Revell à repris le dessous dans ce nouveau kit, le fabricant à malheureusement fait d'autres erreurs, les différents carénages canons ou roues par exemple sont trop fin et trop long par exemple.
Mais c'est un kit qui se monte au final plutôt bien et qui donne quand même un avion qui ressemble à un Spit MkV.

 

Expo Bron 2020

 

 

haut de page

ACCUEIL | ME CONTACTER | LIENS