Maquette72
       
Maquette72 > Mes amis > Joël Izard > BAe Harrier Gr7

BAe Harrier Gr7

RAF, Kandahar, Nov 2006

Airfix, 1/72

Montage Joël Izard

Voici donc le nouveau projet qui est arriver sur l'établis. C'est donc un Harrier Gr7 en Afghanistan déployé lors de l'opération Herrick.
Je part de ce que je pense la meilleure base actuelle avec la boite Airfix permettant de faire des Harrier Gr7 ou 9.

A l'intérieur on trouve 120 pièce répartis sur 3 grappes au plastique tendre typique de la marque. la gravure est toujours un peut prononcée mais pour avoir monter quelques kits de chez eux ça ne me gène pas trop. Pas mal d'option sont prévus comme les volets baissés, les LERX 65 ou 100% ou encore les entrées d'air auxiliaire en position semi ouverte ou totalement fermée. Bref ça semble bienj étudié et sympas.

La boite prévois trois décos pour deux -7 et un -9, soit en Afghanistan ou en Angleterre et donc avec les marquages de Squadron ou non suivant les périodes.
Perso je ferais le ZD404 "Lucy" à Kandahar en novembre 2006. Deux playmates Anglaises sont aller voir le détachement à cette période et dans la foulée des profils de ces dames ont été peints sous le cokpit des appareils, le deuxième étant "michelle".

Comme ça fait un moment que j'ai la boite j'ai pas mal de goodies, a voir au fur et à mesure ce que je vais utiliser. On trouve des kits CMK pour le cockpit ou les parties mobiles, des tuyères metallic details bien mieux que celle en deux parties de la boite, des roues SBS, une échelle en photodécoupe, deux GBU49 Brassin car celle de la boite sont vraiment pas top et deux ou trois autres babioles.

Eduard na jamais sortis de photodécoupe pour ce kit, comme le cockpit est un peut plat ce sera résine cette fois. Après examen des deux sets c'est celui de Pavla qui a été choisis, il est plus détaillé que le CMK et après avoir supprimé la casquette il rentre au poil:

Pas trop le temps de maquetter en ce moment avec plus de petits moments par ci par là qu'autre chose mais j'arrive quand même à avancer un peut sur ce kit.
Le cockpit à donc été peint de même que le premier étage du réacteur et les divers logements de train, bref pas mal de truc à peindre avant de commencer à coller quoi que ce soit sur cet avion.

La baignoire en résine se met plutôt bien en place avec juste quelques petits écarts à l'arrière qui seront comblé au magic putty deluxe une fois le tout assemblés avec le fuselage.

On peut ensuite fermer la partie arrière et coller les ailes. Airfix indique de mettre la pièce représentant les LERX une fois les parties avant et arrière du fuselage collée ensemble. Les essais à blanc n'ayant pas été concluant j'ai trouver bien plus facile de coller les LERX aux ailes puis cet ensemble au fuselage pour ensuite rapporter la partie avant au final, les collages se font moins en force en faisant de cette manière.

Faut quand même forcer un peut...

Un des points dommageable du kit c'est la fixation des ailes sur les grappes, un des endroits se situe sur le carénage des balancelles et comme les grappes sont un peut contrainte dans la boite ont à droit à des arrachements avec des pertes de plastique, sur l'une il à même fallu que je comble avec un petit morceau de carte plastique. J'ai regarder dans ma deuxième boite d'Harrier et c'est malheureusement la même chose même si la boite n'est pas écrasé. Je pense que c'est aussi un peut la faute de la qualité du plastique airfix qui est quand même assez tendre.

Dernière partie avant de finir la mise en croix avec la peinture finale des entrées d'air. Les Anglais ne nous facilitent pas la tache avec l'intérieur des lèvres et une partie interne de la même couleur que le camouflage, vu que ce sera difficilement accessible ensuite il faut mieux peindre tout ça à l'avance, un peut de bande de masquage Tamiya et le tour est joué.

Mise en croix.

Les entrées d'air Pavla se mettent bien en place, quelques entrées d'air additionnelles en résine viennent aussi remplacer quelques parties du kit.

J'ai aussi bosser sur les charges, des GBU Brassin en résine prendront la place de celle de chez Airfix qui sont quand même un peut frustre.

Le HUD est remplacer par une pièce de chez Eduard et reçois ses deux glaces, une vilaine ligne de joint étant bien visible à l'arrière des lances roquettes un rond à l'emporte pièce viendra cacher tout ça.

Du fait de sa forme il y à une belle ligne de moulage en plein milieu de la verrière, dans un premier temps je l'ai grattée au scalpel, puis ponçage au pas micromesh 8000 et 12 000.
On finis par un lustrage au compound Tamiya déposé sur un mouchoir papier suivis d'un bain de Klir et on n'en parle plus.

Voici donc la mise en peinture des différents éléments. Au final c'est plutôt un avion pas évident à peindre demandant pas mal de bande caches.
Pour cet Harrier je voulais essayer les peintures Hataka dans la gamme lacque n'ayant pas été vraiment convaincu par les acryliques. Ayant d'autres projet dans les placards j'ai acheter le set de couleurs RAF moderne. Pour les Harrier ont s'aperçoit que les livrées varient énormément suivant les périodes, du vert des GR5 au gris des 7 et 9 avec même de grosse différences pour un même avion suivant la date avec des panneaux de différentes couleurs. Il faut ici remercier Airfix d'avoir bien étudier la chose et de bien décrire la déco de chaque avion à des périodes données.
Pour ce qui me concerne ce sera donc un des GR7 en Afghanistan, on à donc un Dark sea grey au dessus, le reste en dark camouflage grey sauf un panneau de dérive en medium sea grey.
Il faut rajouter à ça les bords d'attaques qui reçoivent une bande de jaune foncé, les antennes CME en beige radôme et quelques récepteurs en gris foncé RLM66.

Bref ça donne ça avec les couches de bases:

Une petite vue des tuyères résines détaillées jusqu'à l'intérieur:

Les différents pylônes dont les bords d'attaques sont aussi repris en dark sea grey:

J'ai commencer par marbré mes couleurs de base avec des teintes plus claires, pour l'instant ça reste assez soft et pas évident à rendre bien en photos:

Je commence par une éclaircie aléatoire des surfaces en dessinant des espèces de 8 puis suivant l'inspiration j'insiste plus ou moins sur certains panneaux. La peinture est très diluée jusqu'à demander plusieurs passages pour bien marquer, ça permet de monter tranquillement les effets sans trop marquer de suite, au 72 ça marche bien car la marge de manoeuvre est pas vraiment étendu.

Puis au bout de 5/6 jours on arrive enfin à poser les derniers décalcomanies. Entre la cellule et les charges cet avion en est remplis. Mais je suis content de la pin-up qui rend pas mal.

Bon le Harrier est enfin sur ses roues, bon point déjà, tout touche le sol même les balancines. J'avais pris des roues SBS en résine mais finalement elles n'apportent pas grand chose hormis des ennuis pour que toutes les roues soient bien au sol.
Les différentes antennes sont prises sur une planche en photodécoupe Eduard pour Harrier Haseg et les charges pouvant être coller avant le vernis sont mise en place.

J'ai rajouter avec une "énorme" dose de scratch l'échelle déployable qui est sous l'entrée d'air droite, un peut de carte plastique et c'est joué. En effet sauf pilote à bord elle sort dés qu'on ouvre la verrière et comme la mienne sera ouverte il fallait la faire du coup. L'armature est couleur fuselage alors que l'extrémité est en rouge pour avertir les mécanos.

Ne reste donc plus grand chose à vernir en mat:

Voici donc le début de la patine concernant le Harrier Airfix.
J'ai commencé par reprendre le dessus avec du gris/bleu H337 car pas mal d'éclaircissements n'étaient plus visible après le vernis mat. De même j'ai marbré aussi un peut avec un mélange de marron/noir bien dilué pour rajouter quelques contrastes.
J'ai un peut forcer sur la fonction contraste pour que ce soit plus visible.

Les Harrier surtout en opération sont particulièrement sale sous le dessous du fuselage avec même de jolis traînées d’échappements le long de celui-ci.
Pour les traînées je suis partis de mon mélange habituel marron/noir, pour salir par contre j'ai utiliser un des oilbrusher Mig.

Je procède en déposant de la peinture à l'huile sur un morceau de feuille cartonnée, puis avec un cure-dent je dépose des touches de peinture sur la maquette que j'étale après avec un pinceau plat légèrement imbibé de White-spirit. Sur l'A-10 test j'ai bien marqué pour que l'on puisse le voir mais c'est un effet que l'on dose facilement.

J'ai continuer la patine en m'occupant des bidons. J'ai commencer par tracer une ligne avec du marron Dark earth Gunze vers le milieu du bidon puis avec des crayons aquarelles je dessine des griffures et traces le long et sur les cotés de cette ligne. Bref j'essaye de représenter toutes les traces donner par les support sur lesquels ces bidons sont posé et mis en temps normal quand ils sont pas en vol.

J'utilise aussi ce marron pour marquer des zones où la poussière omniprésente en Afgha accumule comme le dos de l'avion par exemple, tant qu'à l'avoir j'en profite pour continuer de salir le dessous et d'accentuer le centre des traces d'échappements. Peinture là aussi très dilué pour pouvoir monter l'effet tranquillement.

Au final toujours avec les crayons aquarelles (marron foncé, marron rouge et noir) je représente les traces laissé par le pilote et la mécanique, on vise les zones de marche comme l’accès au cockpit ou le dos du fuselage.

 

On colle les dernières pièces et voilà les photos finales:

Et en regardant les photos je m'aperçois que j'ai oublier de peindre en orange l'extrémitée des GBU  
Petite retouche à prévoir donc mais je vous épargnerais les photos.

haut de page

ACCUEIL | ME CONTACTER | LIENS