Maquette72
       
Maquette72 > Mes amis > Joël Izard > IAI Kfir C2

IAI Kfir C2

Israel, 1975

AMK, 1/72

Montage Joël Izard

Après avoir fait un peut d’hélice il est temps de retourner vers les chalumeaux avec une des dernières sorties au 72°.
Ce sera donc un Kfir AMK et plus spécialement un C2, je ne suis pas encore fixé sur la déco, deux tons de gris ou le même camo que les Mirages III avec les grands parements orange et noir, à voir.

Fan de l'IAF que je suis j'attendais ce kit depuis fort longtemps et je dois dire que je n'ai pas été déçus à l'ouverture de la boite.
On y trouve 128 pièces dont 7 transparentes réparties sur 8 grappes dont 18 pour l'armement, la gravure en creux est assez sympas et les cotes correspondes aux plans du livre de chez Isradecal.
On peut donc réaliser au choix un C2 ou un C7 avec les pièces spécifiques aux deux versions.
On peut sortir les boites Hasegawa ou Italeri du stock sans états d'âmes, les assemblages à blanc sont prometteur et augure d'un montage sans trop de prise de tête.

La boite:

Les deux siéges MBmk6 pour le C2 et le Mk10 pour le C7

Les charges, 4 Python3, 4 GBU12, 4 Griffin et 6Mk82
J'avoue qu'au vue des configs habituelle j'aurais préférer 2 Python ou 2 GBU en moins et plus de Mk82...

La belle planche de décals qui fournis pas moins de 5 déco, Israélienne, Equateur, Colombie et un civil de la compagnie ATAC;

Je vais y rajouter quelques trucs, de la photodécoupe et des Masks Eduard, des décals Isra, un pitot master et des pièces d'un set en résine eagle designs qui fournira des pylones.

La doc sur le sujet:

Pour moi c'est un sans faute d'AMK qui nous fournis un très jolis kit avec toutes les spécificités de chaque version (pave-penny et Mk10 pour le C7, tableau de bord avec l'écran LCD).
Les nombreuses options de pylones (MER, NAPGACH, ceux pour les BGL) permettent de réaliser quasiment toutes les configurations d'emports des Kfir.
Maintenant je croise les doigts qu'AMK décline au 72 son Mig31.

Deux propositions :

Pour la conversion en C.10, dispo au 1/72 chez ScaleWorx Resin Models pour 280 Rand (17.6€):

Il était quand même temps de commencer à coller et peindre du plastique.

J'ai commencer par occuper du logement du train avant le cockpit venant reposer dessus, les détails fournis par AMK sont très sympas mais j'y ais quand même rajouter deux trois pièces du set Eduard.
Des ronds à l'emporte pièce vont venir boucher facilement les pastilles d'éjection et éviter un fastidieux ponçage.

Les consoles du cockpit sont poncer, la photodécoupe nous donne un plancher plus détaillé ainsi que des consoles avec les porte carte et les palonniers plus quelques placards à poser sur l'arrière.
J'ai réussi à paumer la pièce représentant le vérin d'ouverture de la verrière, du coup remplacé par de la CP.

On peint tout ça en H57 Gunze qui correspond au gris ADC et on colle la photodécoupe couleur Eduard, j'ai rajouter aussi la manette des gaz avec un petit tube de carte plastique.

Je passe un jus marron en enamel, des petites taches en gris foncé à l'éponge, le plancher est griffer avec des crayons pastel, un léger coup de pastel "middle east" donnera la touche finale.

L'habitacle se place nickel, il est coller à l'extra fluide Tamiya, pour faciliter le montage j'ai préférer coller sur les demis fuselages les pièces du nez directement à contrario de ce que dit la notice.

Une partie des détails des puits de train principaux sont gratter et effacer au scalpel lame ronde, ils seront remplacé lors du collage des ailes par de la photodécoupe.

Et voilà une des erreurs du kit à corriger.
Je ne sais pourquoi AMK à mouler en sur-épaisseur l'extension de bord d'attaque alors que l'aile est bien plate normalement, un coup de lime plate et de regravure et c'est réglé en même pas 5mn.
Si c'est visible j'ai souligné en rouge la zone qu'il faut aplanir.

Coté siège, Il faudrait rajouter deux petites bandes (scoth Tamiya par exemple) qui finiraient les sangles en V au milieu du sièges. Leurs extrémités sont à coller de chaque coté du haut du baquet.
Sachant que dans la réalité il y a deux boudins à ressort derrière le container parachute, s'il n'est pas sanglé il ne peut tenir en place.

Le collage des deux moitiés de fuselage ne pose pas de problème particulier, AMK à même prévu deux tenons pour que le fuselage ne se pince pas.

C'est quand j'ai voulu rapporter les ailes au fuselage que ce fut moins bien, en particulier au niveau des entrées d'air.
Pas moyen de faire joindre le tout, il à fallu sortir la mini-perceuse et poncer à la fraise ronde, sur la photos c'est toute la zone hachurée en rouge.

On travaille tranquillement en surveillant au fur et à mesure pas des essais à blancs et on arrive à que tout tombe nickel.
Les karmans n'auront pas droit au mastic normalement.

Sur les conseils d'Eagle4 j'ai essayer le blanc Mister Paint pour peindre mes entrées d'air.
Franchement pas déçus, hyper fin, très couvrant, pour moi mieux que le XF2 Tam qui était ma référence jusque maintenant, j'adopte.

La suite du Kfir avec le collage des entrées d'air et des ailes. Pas de gros problème avec tous les essais à blanc avant.
Les canards sont juste posés à blanc, je préfére les coller une fois le travail sur les joints fait.

Les puits principaux ont reçus leur dose de photodecoupe, ça évite la présence d'un joint bien visible sinon en plein milieux du logement.

La casquette est peinte en noir OTAN Tam, brossée à sec en gris ciel, le HUD est lui en aluminium citadel recouvert de vert transparent.

Une dernière avec la verrière avant de commencer le mastic.

Petite maj avec le taf de la journée avant de monter voir les copains demain à Bordeaux.

Je me suis occuper de la sortie du réacteur vu que le mastic était en train de sécher. Du coup j'ai ressortis les Alclad avec une base en stainless steel suivi d'une couche de pale burn metal.
J'ai continuer avec un voile de jet exhaust et des traces de bleu et marron transparent. Un jus noir termine la chose.

L'intérieur est en vert gunze H422 avec des traînées marron/noire, la PC vient de la pochette Eduard bien plus fine que la couronne d'origine, peint en stainlees steel avec un jus noir.

Quand au Kfir je vais pouvoir commencer à poncer pour la vérifications des joints. J'en ais profiter pour assembler une grosse partie du Napgach, nom du porte bombe ventral.
Vous remarquerez sur les ailes deux points de mastic, en fait c'est l'endroit ou se colle les trains et qui est transfixiant, le tenon est sensé boucher le trou mais c'est pas le cas, du coup mastic.

Journée de repos alors on avance sur le Kfir. J'ai terminé les derniers ponçages de vérif et dans la foulée collage des diverses antennes et autres écopes qui parsèment la machine.

Reste à masquer les entrées d'air et le cockpit et on va pouvoir commencer la peinture.

 

Voici donc le Kfir qui est passer en peinture. Le but du jeux était de le peindre avec les teintes Mr Paint du set IAF, je voulais voir ce que ça donne.
Je n'avais jusqu'à maintenant pas trop utiliser cette gamme et histoire de l’appréhender un peut plus j'ai donc fais mon camo à main levé pour voir ce que ça pouvais donner.

Bon, au 72 ce n'est pas évident et je dois bien avouer que mes lignes ne sont pas assez nettes, les démarcations devraient être plus franche, mais en diluant au Mrcolor Gunze les Mrpaint passent fort bien en séchant hyper vite, essais très concluant pour ma part, suis content d'avoir des masques pour le camo du C7 néanmoins.

Les pylones arrières en résine proviennent d'un transkit eagledesigns que je destinait au départ au kfir Italeri car ils ne sont pas présent dans la boite malheureusement.
Mais en regardant il y à largement moyen de retailler ceux de devant qui eux sont fournis pour les réaliser.

Quelques petites avancées mais assez chronophages, un jus Tamiya marron est passer dans les lignes, on apprécie d'autant plus la belle gravure d'AMK.
Je mes suis ensuite occupé des diverses charges qui vont équiper le bouzin, bidons, python 3, le napgach et ses bombes (mon olive drab est presque noir sur les photos...) et les divers pylônes.
Je vais pouvoir attaquer la déco.

Bon il ma bien fallut 4 jours pour poser la totalité des décals (environ 145 à la louche...)
La boite ne permet pas cette déco, c'est donc un mélange de la planche isradecal qui fournis les grands parements d'identification et le numéro de l'avion et celle du kit pour le reste.
Les décals AMK ne posent pas de soucis particulier, un petit peu épais peut être mais ils réagissent bien au Microsol.

Par contre les bandes jaunes du nez des bombes sont trop courtes, j'ai du les fairent en peinture pour finir.
Pour le prochain je me sent bien un japonais avec juste 6 Hinomaru à mettre car là j'avoue que j'ai un peut saturer par moment.

pour les carénages des vérins de volet sous l'intrados, Isradecal fournis un petit décalque jaune et noir en triangle pour ce carénage, ce qui il faut l'avouer facilite bien la chose.
Mais j'en ais un qui à été bien couvert et l'autre qui à nécessite une petite reprise de peinture mais très légère.

 

Quelques petits moments libres ce week-end m'on permis de poser le Kfir sur ses roues et passer un premier coup de vernis mat.
J'ai passer un jus de Smoke Tam dans les logements et sur les trains d'attero, ça fait bien ressortir les divers reliefs et autres.
On va pouvoir commencer à réfléchir à la patine qui doit être assez légère sur ce type d'avion, hormis un deux tons gris toutes les photos de Kfir montre des avions assez propre.

 

Dernière ligne droite sur le kfir avec une légère patine, tellement que c'est quasi invisible voir totalement sur les photos 
J'ais donc travailler mes peintures avec les Panel liner Mig pour salir les teintes. Suis rester assez soft au vu des photos des livres isradecal.
Les bombes sont aussi travailler avec diverses teintes mais c'est bof bof sur les photos aussi.

 

Voici donc la fin de ce Kfir AMK, un kit sympas, très détaillé, sans nul doute le plus jolis Kfir au 72.
Mais un montage auquel il faut faire attention, rien de dur mais juste faire des essais à blanc à chaque étape, ça évite les surprises.

haut de page

ACCUEIL | ME CONTACTER | LIENS