Maquette72
       
Maquette72 > Mes amis > Gaëtan Oddou > Une épave dans le désert - P-40F

Une épave dans le désert - P-40F

France, 1942

Special Hobby, 1/72

Montage Gaëtan Oddou

une épave dans le désert c'est déjà tout un programme, mais quand on lit le récit d'un rescapé alors la...ça prend aux tripes ! Voici un extrait issu du magazine Avions n°179 pages 36 et suivantes :

"La chaleur et la lumière m'achèvent...Je n'aperçois un Spitfire anglais qu'au moment où je vais presque me cogner contre lui. Il est presque intact. Seul le fuselage est cassé au niveau de la queue. (...) à deux mètres du fuselage, il y a le parachute. Le pilote est couché sur l'aile, ses mains sous la tête, comme endormi. Je me rapproche, le corps est intact, mais il est momifié, séché par le soleil et par l'air. Je le regarde et je regarde son avion, c'est très beau, élégant, puissant...(...)Je regarde ailleurs et je me rends compte qu'à cinquante mètres à peine, il y a un autre avion. J'ai l'impression que c'est un P-40.(...)le pilote est assis sur son parachute, le dos appuyé au fuselage, près de la queue, ses bras sur les genoux. Lui aussi semble dormir, comme l'autre..."

Cet extrait provient des carnets du Serg. Amleto Monterumici, pilote de Macchi 202 et abattu un peu avant les faits qu'il décrit. Il ne fera pas l'erreur des malheureux pilotes qu'il évoque ici. il continuera à marcher jusqu’à être secouru...

Bon eh bien, c'est parti ! je n'ai plus qu'à me trouver un...P-40, un F bien entendu, un Warhawk du Lafayette (ça fera plaisir à Alain) ! (et oui je sais aucun pilote du Lafayette ne s'est momifié dans le désert mais certains se sont crashés dans le sable...c'est déjà ça ;) )

En parlant de crash dans le desert tu connais la fin terrible de l'équipage du blenheim T1867 du groupe Lorraine (SgcLe Calvez, SLt Claron , Sgc Devin (3)?

et c'est la conséquence de ça ?

La momification d une figurine au 1/72, bah tout est parti de la en fait : je suis tombé sur des crânes en vente sur green stuff world et du coup j'ai cherché un sujet pour aller avec...

alors du coup c'est parti ! j'ai la boiboite special hobby en stock et si je me loupe j'en ai 2, ha ha ! j'ai choisi la version queue courte car j'ai lu qu'elle était moins stable en vol, ce qui explique le crash du coup...

sur le post d'Arnaududu j'ai lu que l'entrée d'air avait un soucis...je dis pas de soucis, on l'enlève !

remarquez que même sans sa mâchoire inférieure, le P40 a toujours une belle gueule...l'intérieur est un peu travaillé à partir du kit d'origine déjà bien détaillé

tout est mis en place...et non ne m'en veuillez pas pour les aménagements situés à l'arrière, je n'avais pas assez de doc et du coup j'ai fait n'importe comment...mais de toute façon on ne verra rien de tout ça une fois le fuselage fermé...je vous l'assure

en dessous du nez je bricole une structure d'après les photos de l'épave du désert. en dessous se trouvera le moteur...

le moteur en l’occurrence est un Packard Merlin (et pas un Allison) que l'on peut trouver facilement dans l'aftermarket (ici le kit Aires)

il se fixera sur cette cloison pare feu

Dans les histoire d’épaves d'avion dans le désert celle du B 24 LADY BE GOOD mais lectures d'historia chez ma grand mère fin des années 60 ,au environ de 68 j'avais appris a lire avant l'entrée en CP .

les crânes ont des tailles variables mais sont tous proches du 1/72, en voici un moyen posé à l’arrache pour un essai sur une figurine preiser

allez c'est parti...d'abord quelques vues du poste de pilotage avec un viseur et une casquette tout neuve sur le tableau de bord,n pièces que SH a oublié complétement !

et la on commence un peu à s'amuser ! je coupe tout en morceau...c'est à dire que je transforme en kit ce qui ne l'était pas encore

dans les ailes j'ai construit des caisses à munitions, certaines ouvertes pour voir les balles

dessous...

et mise en croix...

le moteur est déjà fixé, je rajouterai le radiateur en dessous après...

des volets d'aération sont rajoutés sous le nez

le pare brise avant est posé...au punaise c'était pas uen mince affaire pour l'ajuster...c'est pas Arnaududu qui me contredira ! notez les custodes peintes en sable (elles étaient vertes parfois mais sur le mien elles seront sables...)

ensuite je me suis vraiment fait plaisir en plaçant chaque nervure des ailerons, plan fixe et gouvernail...3 jours de travail en gros

et voila où j'en suis !

le projet murit dans ma petite tête. mais c'est aussi un problème de physique chimie : je n'avais pas les bons produits pour travailler. je n'ai reçu que cette semaine le dernier dont j'avais besoin pour travailler...au programme :

mr surfacer à l’aérographe pour homogénéiser tout ça, rivetage puis alu bleuté à l'américaine...
et c'est la que ça se gâte : je veux faire le coup de l'écaillage façon mig amo, vous savez avec le scratches effect...

donc en gros va falloir faire plein d'essais avant de reprendre le P.40

MAIS dans tous les cas mon soucis principal reste le décor de cette scène du desert...je n'arrive pas à trouver une idée pour donner de la verticalité : des gros rochers empilés, une dune géante, un chameau (oui ça il y en aura c'est prévu...)

Une idée :

 

ça y est, on reprend...(et merci au fait pour vos messages sur les épaves, j'ai pas répondu, mais j'ai tout noté )

pour commencer, je finis le montage avec quelques détails, comme les pipes qui proviennent du kit Pavla. j'ai choisi les pipes rondes, j'ai vu que les deux modèles rondes et plates existaient sur nos P40 F alors...notez le rebouchage de la gouttière en arrière des pipes comme l'indique Waroff sur le post de arnaududu

maintenant que tout ces éléments sont mis en place j'homogénéise et j'apprête l’ensemble avec du Mr surfacer 1000 passé à l'aérographe...c'est nickel !

à ce stade je trace au crayon les lignes de rivets puis je rivette...

et je m'arrête...avant de prolonger !

la suite se fera sur un brouillon...j'ai choisi un vieux kit de spitfire...

donc du surfacer à l'aerographe et du rivetage grosso merdo

puis de l'alu bleuté...comme sur les photos de P40 sorti d'usine...

camouflage puis effet de "scratches" (heavy chiping effect sur le fuselage et scratches effect sur les ailes)

avec un jus je trouve ça sympa...what do you think ?

 

en m'inspirant d'une photo d'un zinc sorti d'usine où l'on voit du bleu et des bouts jaunes façon "mygale matoutou"

voila la belle bleue...qui n'aurait pas due être bleue donc...

je commence par un petit camo 2+1 tons (2 tons américains de série + les retouches sur les étoiles)...je passe à l'arrache sans trop me soucier des limites de teintes car de toute façon après on ne les verra plus...au fait les cocardes sont peintes avec la silhouette ainsi que les étoiles américaines qu'on ne voit plus mais qui sont bien la !

et c'est parti pour un premier grattage...déjà ça fait plus net (enfin sauf pour Manu)

Comme j'avais anticipé le coup de l'alu bleu j'ai rajouté de l'alu alu (du gris quoi)...

et maintenant c'est la guerre ! j'attaque la peinture avec toutes mes armes, YAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH...

CHAAAAAAAAAAAAAAAAARGER ! prouuuuuuuuuuu, tatatatatatatatat, bouuuuuuuum (faut faire les bruitages ne même temps pour bien comprendre la méthode de travail !)

et je laisse reposer une nuit avant de reprendre...

la nuit est passée et je repars à l'attaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaque ! gna gnê güuuuuuuuuuuuuuuu, rhâaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa, tatatatatatatatatatat, crackaboum !

oh my gosh it's weird ! vous aviez déjà vu ça ?!

je me suis bien éclaté en tout cas...je sais pas si ça vous plaira par contre...

alors voila la fin du montage justement...j'ai rajouté les pièces manquantes du puzzle...l'hélice pour commencer (en deux parties comme sur le crache du désert que tout le monde connaît)

puis les panneaux de la carlingue, notez la cocarde sur le panneau de fuselage

et la verrière

et voila le final pour l'avion

et la revue de détail pour mieux voir le travail sur les surfaces...comme d'hab soyez indulgent avec la bëte, c'est du 1/72, l'image grossit au moins 4 fois le réel...

et voila...j'va attaquer le désert maintenant...

j'ai commencé par construire tout un tas de rochers posés sur le sable...j'ai mis l'avion et la ce fut la catastrophe : l'ensemble ne ressembalit à rien...les rochers attiraient tellement le regard qu'on ne voyait plus l'avion...un cauchemar parfait pour Halloween mais inacceptable pour gaët...

j'ai dormi...j'ai eu une idée...et voila ce que ça donne. En gros, on oublie le cadavre du pilote (trop horrible), on oublie le sol rocheux de l'épave anglaise découverte par les Polonais et qui m'a servi de base jusque la...à la place on rajoute un bédouin sur un dromadaire (figurine airfix antédiluvienne) :

du sable bon marché (oui on m'a forcé pour dire ça)

et de l'ocre acheté il y a fort longtemps au fils de Philippe Martin (incroyable...)

quant à l'idée nocturne la voici : fixer le parachute du pilote et le laisser battre par les vents...j'ai la verticalité pour mon décor ! yo...ce parachute est en papier mouchoir, collé et coloré au café (attention ça devient foncé en séchant)

pour le diorama j'ai choisi de jouer sur l'ambiguïté des périodes de temps qui séparent les différents éléments de la scène...un bédouin arrive en partie hors du cadre car il est hors du temps du crash de l'avion qui, au vu de son état, s'est déroulé il y a quelques années. manifestement le pilote a tenté de construire un campement avec les restes de son parachute. il l'a accroché au seul support disponible : son avion...

Après une attente que l'on imagine interminable, le pilote s'est abandonné en position fœtal au creux des ailes de l'avion. un couteau planté dans le sol montre qu'il a sans doute eu l'idée d'abréger sa lente agonie...pourtant on ne peut être sûr de sa mort. peut-être dort il simplement...de toute façon vous ne verrez pas son visage !...on pourrait alors nommer cette scène : "hope ?..."

le parachute est construit de manière à reproduire les formes convexes dues aux cordages qui résistent à l'effet du vent. j'ai utilisé comme "moule" un fond de bouteille d'eau gazeuse qui forme des pointes arrondies...la toile est du papier mouchoir imbibé de café et collé en plusieurs couches avec de la colle à bois. l'ensemble est éclairci par des ocres car le café noircit en séchant. j'obtiens ainsi une teinte conforme à celle des parachutes retrouvés à côté des crashs d'avion du désert. contrairement à une idée répandue, la toile résiste parfaitement aux années passées dans le sable...(et toc)

Trois photos de détail du pilote :

haut de page

ACCUEIL | ME CONTACTER | LIENS