Maquette72
       
Maquette72 > Mes amis > Gaëtan Oddou > SNCASO Dever

SNCASO Dever

Montage Gaëtan Oddou

Sharkit, 1/72

hein quoi, qu'est-ce que c'est que ça encore ???
c'est simple, prenez un SO trident et rajoutez un turboréacteur sur la dérive, vous obtenez un appareil suffisamment puissant et équilibré pour décoller verticalement. DEVER provient de la fusion des mots décollage et verticale. ce projet date de 1954 et l'étude a été très poussée mais comme tous les VTOL de l'époque il n'aboutit pas à la construction d'un prototype.

la couverture du fana a mis à l'honneur ce projet très ambitieux pour l'époque avec une superbe illustration de Gibelin :

sharkit propose ce kit avec un box art tout aussi redoutable :

le kit est taillé dans une belle résine mais qui s'avère très fragile au ponçage (les bulles sont juste en dessous...)

les pièces ne sont pas gravées. j'ai choisi un schéma proche de celui de Gibelin avec du rivetage un peu partout.

l'assemblage nécessite de la corde à piano et l'utilisation d'une mire (ange à 120 °) fourni par sharkit.

a disposition de la cabine implique une position couchée pour le pilote. voici l'ensemble couchette et pilote (celui-ci a été modifié à partir d'un mitrailleur de bombardier que m'a donné ravencbx l'année dernière, merci à lui) :

le problème avec cette position c'est que le pilote à devant lui le nez de l'avion : il ne voit rien !!! je lui ai peint un écran relié à une caméra extérieure. comme ça il pourra regarder la TV !!!

moi ce genre de zinc ça me fait rêver tout de suite...j'en dors pas la nuit ! mais au fait il en est où le montage ? il est fini pratiqument. la semaine prochaine je le peins puis je fais une mise en scène qui devrait valoir son pesant de cacahuètes (si je fais pas de con...neries d'ici la) !

le pilote en place :

la verrière en place :

vers l'infini et au-delà

mais non il ne s'agit pas de bande dessiné. c'est un vrai projet. au début des années 50 les moteurs étaient tellement peu puissants qu'un petit chasseur pouvait avaler jusqu'à 5 km de piste avant de décoller !!!
les états de plusieurs nations ont alors demandé au constructeur des formules à décollage verticale pour éviter d'avoir à construire de pistes immenses. les projets sont tombés à l'eau en partie par manque de budget (voir de réalisme) mais surtout à cause de l'arrivée sur le marché de moteurs très puissants comme l'atar9 en France dès l'année 57. c'est ce type d'évolution qui conduira au fiasco des VTOL et des statoréacteurs. En 1954 il ne s'agit pas de BD mais de réalité !
n'empêche que la déco choisie ici est du pur what if et puisque sharkit fournit un beau lucky luke je vais l'utiliser...

les opérations dans l'ordre :


ensuite un peu de patine...je n'ai pas encore atteint le niveau que je voulais. on verra demain...

vous l'avez vu sur fond noir, le voila avec une belle lumière du jour.

Des explications sur la disposition des moteurs et du pilote. oui le pilote tourne sur son axe. voila pourquoi l'axe pilote n'est pas aligné sur l'axe fuselage (comme vous l'aurez peut-être remarqué..)

je m'occupe de la mise en scène aujourd'hui...vous m'en direz des nouvelles (enfin j'espère, si ça ce trouve je vais faire n'importe quoi...c'est ça qui est cool en maquette, on ne sait pas où l'on va...), en principe ça devrait ressembler au projet en bas à droite de mon cahier de projets :

e projet mûrit dans mon esprit depuis des mois...alors à vous de juger...

pour commencer un petit socle (signé Potacol). une base de gris dulux valentine passé au rouleau pour donner du grain...

puis une patine genre "verlinden" mais la c'est maison...

au sujet du tarmac : j'ai pas fait exprès, c'est en me plantant que je suis arrivé à ce résultat (c'est pas la devise de quelqu'un ça...) :
1.peindre une base de gris clair au rouleau sur la surface (le rouleau donne le grain du béton).
2.graver des lignes en carré par exemple de 7cm de côté (méthode André Roy).
3.appliquer des jus de peinture à l'huile avec des directions différentes pour chaque panneau.
4.tracer à main levée chaque ligne gravée avec par exemple avec un stylo bille (qui résiste à l'alcool et à l'eau et qui n'est pas cher mon frère).
5.tapoter avec un pinceau brosse semi sec sur la surface de chaque panneau avec le gris clair de base (c'est ça l'astuce qui relève le tout).
6.faire gicler de l'huile sepia ou noir avec le pinceau brosse pour faire des tâches.
7.souligner quelques structures avec du jaune ou du blanc (effet garanti). ici j'ai gravé deux plaques d'égout qui donne de la vie à l'ensemble.

puis le nuage. impossible me direz-vous ? si c'est possible. avec Magic sculp (merci JC alpha) :

parez au décollage ?!!! C'EST PARTIIIII

des photos sur fond gris :

je vous livre ce petit montage qui sent bon les thunderbirds :

 

Retour sur le Dever

ouh la la, j'ai la gnaque en ce moment ! des idées plein la tête, et l'envie de m'attaquer à des trucs pas naturels...je commence avec l'un des problèmes clés du maquettisme. comme moi, vous êtes attirés par des boxart présentant des avions en vol, avec souvent des explosions partout et des fonds nuageux (on est généralement dans le ciel) ! or les maquettes que l'on monte sont toujours posées au sol avec la verrière ouverte pour bien voir les détails qu'on s'est fait ch..ier à monter à l'intérieur...
il y a donc une contradiction entre notre rêve d'avion et la réalisation de nos modèles. mais comment faire pour fixer en vol un avion sans que ça se voit. Pour avoir essayé pas mal de trucs je crois que cet effet n'est pas possible, car notre cerveau verra immédiatement ce truc et se focalisera sur la tige cachée ou le système magnétique, bref ça ne marchera pas. il existe une méthode simple pourtant qu'on a tous essayée un jour : le coton pour faire des nuages. comme ça par exemple :

ça passe un peu mais pas beaucoup car tout le monde connaît le coton et sait que c'est du coton...donc pas un nuage.

on notera au passage le coup des hélices qui tournent qui m'a valu pas mal de sarcasmes à l'époque...mais c'était sur cet avion la :

alors je propose de passer à autre chose. tout faire pour éviter la mécanique de l'illusion et donc éviter de tricher. je ne vais pas imiter les nuages, je vais les repenser à ma manière pour que votre cerveau soit mis au travail..."qu'est-ce que c'est que ce truc ?" c'est n'importe quoi" ou au contraire "ah ouais punaise c'est dingue"...

bref c'est une expérience...vous allez voir.

pour commencer regardons les nuages formés lors de décollage d'une fusée. ça ressemble à ça :

première remarque : les nuages ne sont pas blancs. ils sont parfois en nuance de gris, parfois en terre (car on est au sol la). on note également que la lumière de l'image provient du réacteur et donc les nuages sont sombres à contre jour de cette lumière. donc pour peindre il faudra donner un max de contraste avec des effets de couleur très marqués...

deuxième remarque : les nuages sont beaucoup plus grands que la navette donc il va falloir fabriquer un socle imposant et construire d’énormes modèles de nuages...

je choisis d'utiliser ce modèle pour faire ma saynète : le SNCASO Dever. Et voila l'engin (ici avec un trucage photoshop) :

bon c'est parti, voila le résultat de mes recherches...



 

 

 

 

 

haut de page

ACCUEIL | ME CONTACTER | LIENS