Maquette72
   
Divers Lafayette
 

 

Maquette72 > > P-40 du Lafayette : les avions

Les avions Curtiss P-40 au Lafayette

 

Généralités

Premier chasseur produit en grande série pour l’USAAC (US Army Air Corps), le P-40 constituait la moitié des effectifs américains au début de la guerre. Comparé à ses contemporains, ce n’était pas très bon chasseur. Mais sa réputation de robustesse et de fiabilité en faisait un avion sur pour les pilotes.

Une anecdote assez amusante : l'armée de l'air fut une des premières à commander cet appareil. Volant déjà sur le Curtiss H-75 (P-36), l'Armée de l'air commanda 140 avions sous la dénomination Hawk 81A-1. Suite à la défaite du printemps 1940, les avions ne purent être livrés. Ils furent par la suite transférés aux britanniques et au Commonwealth sous la dénomination Tomahawk I. Certais furent même livrés avec leurs instruments de vol au système métrique....

Développé à partir du CURTISS P-36, le P-40 à moteur ALLISON V-1710 est lancé en production un an après son premier vol. Il est commandé par l’USAAC, mais également par la France et la Grande-Bretagne. Il est décliné en différentes versions dont les plus répandues sont le P-40E Warhawk (2320 ex.), le P-40F Kittyhawk (1311 ex.) et le P-40N (5200 ex.). Au total, toutes versions confondues, la production dépassa 14 000 exemplaires.  

Deux versions de cet appareil sont entrées en service au sein du groupe de chasse "La FAYETTE", le P-40F et le P-40L Tomahawk. Le premier était doté d'un moteur ROLLS-ROYCE Merlin 28 et construit sous licence Packard (V-1650.1, 1300 ch.). Le second est équipé d'un moteur Merlin-Packard, et voit son poids ainsi que sa capacité en essence réduits afin de gagner en vitesse. Au cours du conflit, environ trois cents P-40F et P-40L seront rééquiper d'Allison V-1710.81 pour faire face au manque de pièces.

Caractéristiques des P-40F et L

P-40F

Pour faire court, le P-40F est en fait un P-40E auquel on a changé le moteur Allison V-1170 par un Packard V-1650. Ce dernier est en fait le Rolls Royce Merlin 28. Ce nouveau moteur fait merveille sur cette cellule dont la silhouette change légèrement : la prise d'air du carburateur sur le nez migre vers l'intérieur de la grosse prise d'air de dessous. Il dispose d'attaches ventrales permettant l'emport de bidons d'essences supplémentaires, voire de bombes de 227kg ou 405kg.

Un problème persistait avec la stabilité directionnelle. Elle fut résolue avec le décalage de 50.8cm de la dérive vers l'arrière et donna ainsi une silhouette plus élancée de l'avion. Cette modification intervint à partir de la tranche P-40F-5.

On peut ainsi distinguer deux types principaux de P-40F : les queues courtes (P-40F-1) et les queues longues (P-40F-5 et suivants).

  • P-40F       : serial 41-13660 à 41-13695 : 96 unités produites et livrées entre janvier et aout 1942
  • P-40F-1   : serial 41-13697 à 41-14229 : 603 unités produites et livrées entre janvier et aout 1942
  • P-40F-5   : serial 41-14300 à 41-14422 : 123 unités produites et livrées en aout 1942
  • P-40F-10 : serial 41-14423 à 41-14599 : 177 unités produites et livrées en octobre et novembre 1942
  • P-40F-15 : serial 41-19733 à 41-19932 : 200 unités produites et livrées en décembre 1942
  • P-40F-20 : serial 41-19933 à 41-20044 : 112 unités produites et livrées en janvier 1943
Highslide JS Highslide JS    

 

 

P-40L

Un P-40L est très similaire à un P-40F. Mais on peut l'appeler "le P-40F du pauvre". Le but était d'améliorer les performances du F (pas vraiment brillante, malgré sa robustesse) en l'allégeant en virant tout ce qui pouvait l'être.

Un P-40L reprend donc la cellule et le moteur du P-40F avec seulement 4 mitrailleuses limité à 200 coups (contre 6 à 280 coups....), 140 litres de caburant en moins, moins de protection et blindage !!

Mais le gain de performances fut minime (7 km/h !!) et l'appareil fut peu apprécié par ses pilotes. Il servit majoritairement en Afrique du Nord au coté des P-40F.

  • P-40L-1 : serial 42-10430 à 42-10479 : 49 unités. Version à priori jamais versée en unité opérationnelle. Queue courte et 6 mitrailleuses !!
  • P-40L-5 : serial 42-10480 à 42-10699 : 220 unités. Queue longue, 4 mitrailleuses.
  • P-40L-10 : serial 42-10700 à 42-10847 : 148 unités. Queue longue, 4 mitrailleuses.
  • P-40L-15 : serial 42-10848 à 42-10959 : 112 unités. Queue longue, 4 mitrailleuses.
  • P-40L-20 : serial 42-10960 à 42-11129 : 170 unités. Queue longue, 4 mitrailleuses.

Notons au passage qu'on peut reconnaitre assez facilement extérieurement un P-40L d'un P-40F à l'aide d'un petit détail : les P-40L (à partir des P-40L-5) eurent un petit panneau d'aération de l'habitacle sur le coté gauche du pare-brise.

Il semble pour complexifier le tout que certains P-40L est été retrofité en unités avec 6 mitrailleuses.....

Comparatif des caractéristiques

P-40F
P-40L
Motorisation
Packard V1650 (Un Merlin 28 sous licence) donnant 1300 cv Packard V1650 (Un Merlin 28 sous licence) donnant 1300 cv
   
Envergure
11.38m 11.38m
Longueur
"Queue courte" : 9.65m
"Queue longue" : 10.16m

"Queue longue" : 10.16m
Surface alaire
22m2 22m2
   
Poids à vide
2941kg 2941kg
Poids en charge
De 3668kg à 3916kg max. 3808kg
   
Vitesse maximale
585km/h à 6096m, 515km/h à 1500m 595km/h à 6100m
Vitesse de croisière
482km/h 402km/h
Vitesse ascensionnelle
991m/minutes 1008m/minutes
Plafond
10458m 11800m
Autonomie
normale : 965km
avec réservoir largable : 2414km

normale : 1045km
avec réservoir largable : 2221km

   
Armement
6 mitrailleuses de 12mm (dans les ailes)
possibilités d'emports de bombes sous le ventre : 227kg et 454kg
possibilités d'emports de bombes sous les ailes : 45kg
6 mitrailleuses de 12mm (dans les ailes)
possibilités d'emports de bombes sous le ventre : 227kg et 454kg
   

 

 

Quels P-40 au Lafayette ?

En voilà une bonne question !! Les archives sont très vagues à ce sujet. Il reste donc les livres et les photos pour recouper les infos. Mais la malchance n'arrivant jamais seule, les français ayant eu la bonne idée de repeindre la dérive aux couleurs tricolores, la fin du serial fut ainsi masqué, et rendant ainsi l'identification des avions encore plus compliqué.

Novembre 42 à mars 43 : les P-40F

A priori, le groupe reçut 25 P-40F lors de sa constitution en novembre 1942. Le groupe les utilisa tout au long de la campagne de Tunisie. 4 P-40F supplémentaires furent affectés le 6 février 1943. Mais le groupe ne finit qu'avec 7 avions opérationnels au total à la fin de la campagne.

On peut voir 13 de ces 25 appareils lors de la prise d'armes d'Alger le 9 janvier 1943.

L'autre question est de savoir si quel type de P-40F furent affecté : des queues courtes ou longues ?
Toujours sur les photos d'Alger, on peut voir distinctement sur ces photos qu'il y a eu au moins 4 queues courtes : les numéros 6, 8, 9 et 11. (voir photos ci-dessous).

Highslide JS Highslide JS    

 

On peut donc penser qu'entre novembre 1942 et mars 1943, il y ait eu 29 (25 + 4) P-40F affectés au Lafayette, dont au moins 4 queues courtes.

 

Origine des P-40F

Quel origine de ces P-40F : très majoritairement des avions de l'USAAF (P-40F USAAF Warhawk du 33rd FG) mais il semble que la RAF ait fourni aussi quelques avions. Une hypothèse est que les 4 queues courtes du Lafayette aient été fournis par la RAF, les autres (queues longues) par l'USAAF.

Une remarque de BlochMorane (du forum Master194) : " Selon les archives US :
- 41-14327 (un P-40F-5-CU) abattu par un Fw 190 près de Pichon, en Tunisie, le 09 février 1943. Atterrissage forcé, pilote blessé, épave détruite par le feu 2 jours après. Pas signalé comme ayant été livré aux Français.
- 41-14569 (un P-40F-10-CU) signalé comme perdu par le 57th FG le 12 novembre 1943 (MACR 1184), mais pas livré aux Français non plus. Là, j'aimerais bien voir la photo.
Ca se complique, on dirait. De plus, en parcourant ces archives, je me suis aperçu que nous avons eu beaucoup plus de F à fuselage court que je ne le pensais jusque là :
- 25 F-1 (+ 3 à confirmer)
- 1 F-5 (+ 2 à confirmer)
- 3 F-10 (+ 2 à confirmer)
Par contre, nous avons perçu un bon nombre de L :
- 1 L-1
- 51 L-5 (+ 1 à confirmer)
- 36 L-10
Il ne reste plus qu'à retrouver là-dedans ceux qui ont été livrés au Lafayette. "

Une remarque de chrispit (forum master194) : "Dans le livre "Lend lease aircrafts of WW II", il est mentionné 7 appareils transferes au free french (FL 263/270/276/280/283/305/307) mais ces sérials correspondent plutot à des M II a (P 40 F). Hors la photo, montre bien le sérial anglais et la bande sky, ainsi que la casserole d'hélice de la meme couleur." A vérifier s'il s'agit bien d'avions destinés au Lafayette.

 

Mars 43 à avril 44 : les P-40L

Plus simple : ce sont tous des queues longues (P-40L majoritairement et P-40F). A priori, le groupe se reconstitua avec une dotation de 36 avions P-40L. D'après l'article de Bernard Millot dans un Fana de 1981, le groupe fut complété aussi par 4 P-40F (quelles versions ??).

Ces 36 avions semblent confirmés par les écrits de K. Rozanoff: " le Groupe passa de Casasblanca à Rabat où l'on procéda, à partir du 25 mars à son réequipement complet, 36 Curtiss P 40 du type L, ....Ils offraient sur les précédents (type F), l'avantage...".

Attention tout de même. Le "6 bleu" est souvent associé à la date de mai 1943. Cela attesterait que la 2eme campagne du Lafayette ne fut pas réalisée qu'avec des P-40L mais aussi avec des P-40F (parmi les 7 survivants de la campagne de Tunisie ?) dont au moins un serait une queue courte (ce 6 bleu).

 

Origine de P-40L

A priori en provenance de l'USSAF. Mais comme pour les P-40F, certains aviosn proviendraient des anglais. D'ailleurs, une photo de P-40L Lafayette montre un drapeau de dérive à l'anglaise. Coincidence ?

 

Les P-40 du Lafayette avion par avion

Il faut bien différencier les avions de la première période et ceux de la deuxième période.

Deco Vichy

- Serial 41-4263 (3)
- Peint avec les cocardes et signes de Vichy en novembre 1942. (3)
- Queue courte. (3)
- Cet avion devint sans doute un des 4 "queues courtes" (6,8,9,11) du groupe.
- (4) : photo avec le pilote posant devant. (collection M Mutin)

Highslide JS Highslide JS Highslide JS

On peut noter sur la deuxième photo qu'une inscription est notée sur le radiateur, inscription qui se finit par "la". Il s'agit sans doute de "lola", inscription qu'on retrouve ensuite sur le "11" blanc. Similitude appuyée par le fait qu'il s'agisse de deux avions à queue courte. Il s'agit donc probablement du même avion.

(c) Aeroprofils

 

1 Blanc

- Dans le "Les pilotes Français 1939-1945" de CJE ,Aéro Editions, Page155, photo côté droit du N° 1,"Le Vautour",sérial non lisible,hélas! Cependant,pour cet appareil,attribué à Villacèque,ce que tend à réfuter une photo page 21,où l'on voit Rozanoff en descendre,d'une conversation avec le général Faure,à Limoges,il y a...(Jean Faury,au secours!), il apparaît que c'était bien celui de Rozanoff. Le sérial serait 41-14569,donc 569 jaune à droite. Une photo en possession du général en fait foi! (Jean Robert)

D'autres sources indiquent que cet avion serait le serial 41-14538 et serait bien celui du Cne Villaceque. Celui de Rozannoff semble quand même plus être le 13 "MadKot". (1)

Highslide JS Highslide JS Highslide JS  

(c) Aeroprofils

 

Un 1 blanc sans "La Vautour". Peut-être un P40L datant de la 2eme livraison de 43 sur lequel on n'a pas remis le marquage. A noter aussi le drapeau de dérive très différent.

 

 

2 Blanc

- queue longue
- insigne sur bande verte
- 2 blanc
- matricule 114 - xxx
- profil gauche
- pilote : ???
-cf photo couleur Ailes Françaises n° 9 p2 du 9/1/43

Highslide JS Highslide JS Highslide JS

(c) Aeroprofils

 

5 Blanc

 

 

6 Blanc ou Bleu

Le N° 6 Blanc du Lt Legrand, crasher sur le dos près de Sbida le 21 janvier, pilote indemne.

- queue courte
- insigne ?. Pas de cigognes sur la photo couleur du 9/1/43.
- blanc sur la photo couleur Ailes Françaises n° 9 p2
- matricule 114 - xxx
- pilote : ???
cf photo couleur Ailes Françaises n° 9 p2 du 9/1/43
A priori, coorespond à l'avion tel qu'il était pendant la campagne de Tunisie
- le 6 blanc serait celui de Jean Gisclon. (3)

- le N° 6 bleu est un P-40F-1-CU (s/n 41-14268). (BlochMorane)
- Le 6 bleu serait l'avion du Lt Legrand en mai 1943 et serait une queue courte, ce qui attesterait que la 2eme campagne du Lafayette ne fut pas réalisée qu'avec des P-40L mais aussi avec des P-40F (parmi les 7 survivants de la campagne de Tunisie ?) dont au moins un serait une queue courte (ce 6 bleu). (1)
- Le profil en (4) donne P-40F-1 (41-142268), avion de Lt Legrand à Souk el-Arba en mai 1943.

Highslide JS Highslide JS Highslide JS Highslide JS
Highslide JS Highslide JS Highslide JS  

(c) Aeroprofils

En conclusion, ma conviction est que les deux décos ont existé. Le 6 blanc doit correspondre à l'avion de J Gisclon durant la campagne de Tunisie de janv à mars 43. D'ailleurs, on voit lors de la prise d'armes d'Alger sur les photos couleurs ce 6 avec le n° blanc. Le 6 bleu (quelle photo ou écrit prouve ce bleu ?) doit être l'avion de Lt Legrand lors des missions cotières à partir de mai 43.
Au niveau des décos, l'insigne de la cigogne ne semble avoir été mis que tard (après la campagne de Tunisie ?). Cet insigne n'existe pas sur le 6 blanc lors de la prise d'armes d'Alger. Mais la photo de Jean Gisclon montre tout de même la Cigogne (

 

7 Blanc

- le N° 7 blanc au premier plan est un P-40F-10-CU (s/n 41-14544) (BlochMorane)
- "Cricket"

  Highslide JS Highslide JS  

(c) Aeroprofils

 

 

8 Blanc

- pendant la campagne de Tunisie, queue courte (cf photo d'alger)
- avion de Raymond Delannoy ?

- cet avion est peut-être le 41-14319. Il s'agit d'une queue courte, comme visible lors de la prise d'armes d'Alger début 1943 (9).

- Dans (5), donné comme avion de Marcel Verrier. La photo provenant de M Verrier, le doute est difficile à émettre.
- "P'tit Quinquin" en majuscule comme nom sur la prise d'air. Apparemment inscrit en noir. (5)
- Le N° 8 "p'tit quinquin"du S/Lt Marcel Verrier qui abatra un FW 190 au dessus de Faïd le 14 février.

Highslide JS Highslide JS Highslide JS  

(c) Aeroprofils

 

9 blanc ou bleu

- Dans le "Les pilotes Français 1939-1945" de CJE ,Aéro Editions,un profil couleur du P40F-5-CU N° 9 blanc,du S/C André Denaix,41-14327,côté droit,donc,327 jaune sur la dérive. (Jean Robert)
- Donné comme le 9 "bleu" dans (5)
- Sur la photo de (5), le serial n'est pas lisible mais on voit bien qu'il y a un serial coté droit.
- Possède en plus du sioux, un cigogne au pied de la verrière, coté droit.
- Abattu le 21 janvier 1943 par la flak dans la région de Gafsa. Pilote indemne. (5)
- Le profil en (8) ne semble être qu'une extrapolation. A vérifier.

Highslide JS Highslide JS Highslide JS Highslide JS

 

10 blanc

- P-40L-10 n° 42-10774, visible sur la photo. (6).

Highslide JS      

Un 2eme 10 blanc, différent du premier (merci à Sébatien Baume)!! avec la note suivante : "P 40 F Warhawk du GC II/5 La Fayette (juste après son ré-équipement par les Américains) à Casablanca en décembre 1942."

 

 

11 Blanc "Campagne Tunisie"

- S'il s'agit d'un avion de la première période, il s'agit d'un "queue courte"
- HS n°3 de WM (39) d'un P-40 F du Lafayette : juste un 11 blanc, "Lola" en blanc sur le moteur, le tricolore sur la direction et 6 cocardes de petite taille. C'est tout ! pas de serial, pas trop dur donc (polo de Master194)

- "Lola".
- Serial 114397 (1) : attention ce serial donnerait comme avion un P-40F-5. Or, il s'agit d'un "queue courte" donc P40F-1. Le serial est donc probablement faux dans cette source (1). Un correspondant tchèque Marcel Novy m'a transmis l'info comme quoi cet avion serait très probablement le 114259. Il a tiré l'info de bidouillage photoshop de l'avion.
- Dans (4), le même profil donne le même serial en légende, le même non (Lola) mais sans serial sur la dérive coté droit. (4) a donc repris l'info de (1) ou le contraire. Mais ce serial 114397 est très probablement faux.
- Au vu de la photo de (6), le serial coté droit n'apparait pas.

  Highslide JS Highslide JS  

Ci-dessous, des photos complémentaires de cet avion, transmises par M V Auzéau en septembre 2008. La proximité de la plage montre probablement un crash de cet avion durant la campagne de Tunisie. D'où un nouvel "11 blanc" P-40L durant la 2eme période "garde cotes".
Une autre hypothèse serait que cet avion serait un des deux dissidents de janvier 43 rentré en France. Mais le personnel autour de l'avion ne permet en aucune manière de dater, ni d'identifier le moment et le lieu du crash.

 

 

11 Blanc "deuxième campagne"

- P-40L 42-10xxx (1)
- drapeau de dérive au style "anglais". Peut-être de provenance anglaise. (1)
- (4) : photo de 3/4 arrière. (collection J Mutin).
- (6) :

Highslide JS Highslide JS    

 

13 blanc

serial 41-14289 (1)

Avion personnel de Kostia Rozanoff pendant la première campagne en Tunisie (puisqu'il quitta le groupe au printemps 43): le "13 blanc" surnommé "MADKOT" et non le "1 blanc" surnommé "LE VAUTOUR"...
http://aerostories.free.fr/pil_cha_fr/kostia/ (Steph40)

En fait, MAD KOT ... c'est MAD eleine (sa femme) et KOT (le diminutif son surnom). Mais il a surement volé sur le 1... quand le 13 était en rade...

Highslide JS Highslide JS Highslide JS  

(c) Aeroprofils

 

 

18 Blanc

- P-40L-5 (42-10695) (5)
- A Agadir début 1944 (5)
- Dérive à la manière du P-40L "11", à l'anglaise. les 3 derniers n° de série sont inscrits au dessus de fanion du gouvernail (5)

Highslide JS      

 

xx non identifiable

A l'occasion de la publication de vieille vidéos sur Critical Past (http://www.criticalpast.com/video/65675020496_P-40-aircraft_Lafayette-Escadrille-squadron-insignia_French-Air-Service-insignia), on découvre un P-40 non encore vu avec une identification "Cne Huvet" sur fond rouge sur le nez de l'appareil. A l'image des "Madkot", "P'ti Quinquin" et autres. Il reste à découvrir à quel n° cela correspond.

 

Camouflages et Marquages

Quelques remarques sur ces deux appareils: ce sont deux P-40F "queue longue", dont les serials se trouvent dans la tranche 41-14xxx. Les trois numéros du serial sur la partie mobile de l'empennage vertical ont été recouverts par le drapeau tricolore. On devrait avoir 114 sur le côté gauche (les trois premiers numéros du serial, moins le premier 4, jamais porté) et xxx (numéro correspondant à l'avion) sur le côté droit. Par exemple, le serial du 1 "Le Vautour" est 41-14538 (source: Aéro-Journal n° 23). Il doit donc avoir 114 du côté gauche, et 538 du côté droit.
Hélas, comme la plupart des belles photos connues montrent le côté gauche, les fabricants de décals se sont généralement trompés sur ce point et fournissent des 114 pour les deux côtés de l'appareil. C'est le cas de Sky Models. Remède: se procurer une planche de serials... (PhilHoff)

Autre remarque: certaines photos couleurs (voir Wingmaster n° 47, par exemple) montrent que certains appareils fournis par les américains ont été repeints avec des cocardes et un drapeau de dérive dont le bleu est nettement plus foncé que le bleu français habituel. Je pense que c'est le cas du 7 "Cricket" en tous cas.
En espérant que ces informations soient utiles. (PhilHoff)

Highslide JS Highslide JS    

 

 

 

Teintes camouflages :

Dessus Humbrol 94(Sable) et 118(marron) avec retouches cocardes et drapeau US en 29(marron plus foncé et moins rouge) plutôt que le Olive drab des fois évoqué. (JP Godelle)

Pour les avions du "Lafayette", tout le monde est d'accord pour du Dark Earth/Middle Stone/Azure Blue (couleurs RAF ou teintes équivalentes Curtiss) avec des retouches en Olive Drab pour masquer les marquages US (bien que cette couleur apparait plutôt marron rougeâtre sur les photos en couleurs d'époque). (BlochMorane)

Casserole

Nouveau dilemme : la couleur de la casserole d'hélice : rouge ou sable.

Une rumeur indique que les avions de provenance USAAF avaient la casserole sable et les quelques avions de provenance anglaise (à vérifier) avaient la casserole rouge.

Pour les américains, cela semble certain. Ils avaient la casserole sable. On peut le voir sur la photo couleur de la revue AILES FRANCAISES n° 9.... On peut surtout en être certain suite à cet exceptionnel film en couleur de la prise d'armes d'Alger.

On pourrait même croire que certains aient eu des casseroles tricolores, façon Yak du Normandie. Témoin : cette photo :

Highslide JS      

Pour les casseroles rouges, il semble qu'il y ait confusion. Elle ne furent peintes en rouge que plus tard. Voici le témoignage de JJ Petit questionné sur le sujet: "Le nez rouge est une recommandation du commandement MTO à des fins d'authenfication, mis en place au moment du débarquement de Provence, donc le 15 août 1944. Avant, les nez étaient camouflés ou noirs."

Bleu de la cocarde et de drapeau de queue

Le bleu de la cocarde et du drapeau de queue était un bleu US et non français. Donc un bleu beaucoup plus soutenu. C'est confirmé sur le film couleur de la prise d'armes d'Alger.

Drapeau de queue

La plupart des photos de fin 42 et toute la comapagne de Tunisie montrent un drapeau de queue peint aux normes françaises de 40, soit l'intégralité de la partie mobile de la dérive.

Par contre, les photos de l'ECPA et une de la famille Monraisse (le 10 blanc ci-dessus) montrent des drapeaux de dérive peints aux normes anglaises, sur une partie restreinte de la dérive et avec un filet blanc tout petit. Sans doute que ce marquage fut appliqué après avril 43 lors du passage au Coastal Command sous commandement anglais.

 

Serial coté droit

Pour le serial coté droit , sur 2 photos de 2 avions un des sioux un des canards (Dans le "Les pilotes Français 1939-1945" de CJE ,Aéro Editions)... il n'y a pas de serial coté droit !!!!! RIEN! celà reglerait pas mal de PB! (pierre66)

Sur la photo du 9 blanc crashé, on distingue sur la photo des serials coté droit.

 

Code sur le flanc

Il semble que la règle pour la couleur du code sur le flanc de l'avion soit le suivant :

  • Blanc : 1ere escadrille : les sioux
  • Bleu : 2eme escadrille : les cigognes
  • Rouge : 3eme escadrille : les diables rouges

 

Serial des P-40 du Lafayette

Source : http://b-17-flying-fortress.actifforum.com/t515-les-p-40-de-l-armee-de-l-air à croiser avec ces deux sites : serial P40 1941 et serial P40 1942

13764 FL225
13771 FL228
13832 FL260
13901 FL294
13938 FL305
13948 FL307
13968 FL311
13978 FL313
13988 FL315
13981 FL319
13991 FL324
14019 FL343
14020 FL344
14025 FL348
FL347
FL353
14033 FL354
14044 FL361
P-40L
42-10478
10482
10486
10487
10502
10503
10505
10507
10544
10551 RAF Kittyhawk II FS406
10553 RAF Kittyhawk II FS408
10556 RAF Kittyhawk II FS409
10557 RAF Kittyhawk II FS410
10558 RAF Kittyhawk II FS411
10559 RAF Kittyhawk II FS412
10562 RAF Kittyhawk II FS413
10567 RAF Kittyhawk II FS416
10568 RAF Kittyhawk II FS417
10573 RAF Kittyhawk II FS420
10579 RAF Kittyhawk II FS424
10614 RAF Kittyhawk II FS436
10615 RAF Kittyhawk II FS437
10621 RAF Kittyhawk II FS441
10624 RAF Kittyhawk II FS444
10627 RAF Kittyhawk II FS447
10628 RAF Kittyhawk II FS448
10629 RAF Kittyhawk II FS449
10639
10647
10650
10651
10657
10665
10667
10671
10672
10673
10678
10674
10682
10688
10693
10694
10695
10700
10706
10701
10751 RAF Kittyhawk II FS432
10753 RAF Kittyhawk II FS459.
10754 RAF Kittyhawk II FS460
10755 RAF Kittyhawk II FS461
10756 RAF Kittyhawk II FS462
10758 RAF Kittyhawk II FS464
10759 RAF Kittyhawk II FS465
10760 RAF Kittyhawk II FS466.
10762
10763
10764
10765
10766
10767
10768
10769
10771
10772
10773
10774
10777
10778
10779
10781
10783
10785
10786
10788
10790
10791
10792
10793

Divers profils

 

 


haut de page

ACCUEIL | ME CONTACTER | LIENS