Maquette72
   
Maquette72 > Techniques > FAQ Peintures

FAQ Peintures

Ak Interactive

 

Retours persos

 

Retours Master194

Ca se dilue avec le diluant spécifique, à l'alcool ou à l'eau cf http://www.ak-masters.com/ak/AKNEWSOCT2017/AKNEWSOCT2017END.pdf page 4

Si ce sont des lacques acryliques c'est le Mr Color Thinner qu'il faut employer comme diluant. C'est celui que j'utilise pour les Mr Paint ou les lacques Gunze.
https://www.aerographediscount.fr/dilua ... CdEALw_wcB
A mon avis le Tamiya ou l'alcool ça passera pas. (JOEL)

 

 

 

 

Retours Fighters

Source : http://fighters.forumactif.com/t85458-nouvelles-peintures-ak-real-colors-test-perso-sur-11-couleurs

Avant toute chose, je précise bien que je n'ai aucun lien avec un fabricant de produits maquette quel qu'il soit et que j'expose des essais qui sont non exhaustifs, seulement ceux d'un amateur soucieux de présenter un produit susceptible d'intéresser des internautes partageant le même hobby, et rien de plus.

Présentation et contextes d’utilisation :

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec les Tamiya & Gunze, je rappelle qu’il s’agit de peintures que l’on pourrait qualifier d’« hybrides » : des acryliques-laques en fait, et dont les qualités sont essentiellement un grain fin à très fin, une facilité d’application à l’aérographe grâce à un séchage rapide associée à une  excellente tension qui permet de supporter (dans une certaine limite) certaines erreurs de vaporisation (surcharges notamment). Elles sont tout à fait miscibles entre elles et les nuanciers (surtout celui de Gunze) sont larges.
En revanche, elles ont une odeur assez sensible, leur diluant s’évapore, et surtout elles s’appliquent très mal au pinceau pour des aplats, à moins, comme je l’ai découvert il y a peu, de leur adjoindre un medium  retardant adapté (le Tamiya Acrylic Retarder fonctionne très bien) à raison de 10% maximum, mais encore ce n’est pas la panacée.
Pour un usage au pinceau on a bien mieux avec les acryliques vinyliques genre Vallejo, Prince August (même fabricant), Ammomig, AK, True Earth… ou autres vendues en flacons compte-gouttes. Ces acryliques-là s’appliquent bien au pinceau pour peu que le ratio de dilution (diluant de la marque de préférence mais il y a des compatibilités) soit correct : à titre indicatif personnel = sans ajout pour Vallejo Air/Prince august Air et True earth, avec 50% diluant pour les Vallejo/Prince august Classic ; quant aux Ammomig, elles sont déjà (un peu trop) diluées pour un emploi au pinceau sur de grandes surfaces (aplats), c’est bien dommage car leur nuancier est des plus étendu et ce sont les seules qui respectent vraiment l’effet d’échelle avec un certain éclaircissement recherché par leur fabricant (avis perso). Ces acryliques vinyliques sont sans odeur ou presque, ne s’évaporent pas et se conservent bien & longtemps. Leur dureté de sédimentation dans le flacon est variable d’une marque à une autre et il est vivement conseillé d’incorporer une bille inox (genre roulement à bille) de 5 à 7 mm dans le flacon pour faciliter leur homogénéisation avant emploi.

On l’aura compris, je fonctionne personnellement avec ces 2 types de peinture : les acrylo-laques pour l’aérographe dont travaux de précisions (traits fins, mouchetis, pré-ombrage, éclaircis & post ombrages), les acrylo-vinyliques pour le pinceau (détails, micro peinture, retouche…) et l’aérographe (travaux de précision faible à moyenne = aplats, filtres, vernis…).

Arrivée des peintures AK Real Colors :

D’après les annonces du fabricant hispanique AK, leurs nouvelles peintures acryliques laques « Real Colors » seraient l’objet de plusieurs années de travail par 4 spécialistes ayant œuvré ensemble pour l’élaboration d’un produit nouveau de type acrylique laque ayant les qualités des classiques Tamiya acryliques et Mr Hobby (ou Gunze) Aqueous, mais ayant en plus celles qu’elles n’ont pas à savoir : dilution à l’eau possible, étalement au pinceau correct, absence d’odeur désagréable, excellente tenue sur surface plastique même non apprêtée, résistance aux produits de recouvrement de finition (jus, filtres…), acceptation de divers diluants (le diluant de la marque (logique !), alcool pharmaceutique, alcool ménager, Isopropanol, eau, diluant pour laque comme Mr Color Leveling Thinner, Tamiya Laquer Thinner) (mais attention, pas les diluants des acrylo-vinyliques), un séchage à cœur rapide. Et enfin l’élaboration de teintes « authentiques » (pour les sujets militaria seulement, hélas...).

Je me suis donc procuré, par l’intermédiaire du site du fabricant, une dizaine de pots, histoire de voir, et me suis attelé à commencer des essais avec des critères bien précis (diluants et ratios dilutions variés, aérographes variés, essais multiples au pinceau, miscibilité avec Gunze ou Tamiya…). Ces essais étant longs et progressifs, je vais les exposer au fur et à mesure de mes travaux.
Les conditionnements et prix de ces produits sont tout à fait alignés sur les références Tamiya et Mr Hobby, ce qui est d’autant plus intéressant pour le comparatif : flacons en verre de 10 ml, prix autour de 2,30 €.

J’ai choisi pour mes essais des teintes classiques : quelques couleurs de base (BLANC-NOIR OTAN-ORANGE-ROUGE-JAUNE-BLEU) quelques couleurs de camouflage variées (BLEU CIEL-CREME-OLIVE DRAB-VERT OLIVE-ROUGE BRUN). J’ai aussi commandé le diluant spécialement prévu pour cette gamme AK RC.

A l’issue de ma 1ère série d’essais, je peux dire que je suis vraiment très satisfait.

- J’ai commencé par le « Olive Drab RC023 » : à l’ouverture du pot, l’aspect est bien liquide (bon, ok, ce sont aussi des produits fraîchement sortis d’usine !) ; l’odeur est très discrète (légère odeur d’éther), moindre qu’une Gunze ou Tamiya ; la consistance est bien fluide, la facilité d'homogénéisation est excellente, très rapide avec une petite spatule chromée (ce que je préfère pour cet usage) ; Contrairement à ce qui est montré sur la vidéo, je préfère éviter de secouer vigoureusement le pot ;
Mon 1er essai avec un aérographe bon marché (« chinois ») AB28 (buse 0.35 mm) (une certaine copie du Badger150), la peinture est diluée avec son diluant AK RC à 60% (c'est-à-dire jusqu’à obtention d’un écoulement très facile, pinceau en appui sur la paroi lisse du godet) > à 1,2 bar de pression, essai d’un aplat simple avec dégradé à main levée (sur aile de maquette apprêtée en blanc mat) = la pulvérisation se fait sans crachottis ni particules sèches ; la couverture est excellente, le grain est très fin ; l’aspect est bien mat ; se tend très vite et bien, sans trop craindre les passages répétés de l’aéro au même endroit ; au toucher le séchage est rapide ;

essai de traits fins = facile, trait dense ; aucun bouchage de buse ni pâté sur l’aiguille malgré session de peinture de plus de 5 minutes ; le nettoyage de l’aérographe est facile (j’ai utilisé le nettoyant REVELL Aqua Clean) mais un peu plus long que prévu > le grain en suspension colore encore le nettoyant pourtant plusieurs fois renouvelé, ceci est bien visible lors de la manœuvre de pulvérisation inversée (tête buse obturée par un chiffon, air renvoyé dans le godet) ; ceci perdure alors même que le plus gros du nettoyant avait été pulvérisé et que plus aucune trace de pigment n’était visible sur la feuille essuie-tout de décharge (cet effet que je ne rencontre pas habituellement avec les Gunze ou Tamiya me paraît être dû à la combinaison des facteurs finesse et excellente accroche du grain de ces nouvelles peintures) ; la solidité de la peinture sur la surface plastique, après 24 heures de séchage est excellente ; la résistance au recouvrement ultérieur de vernis Clear Gloss Humbrol (un vernis comparable au Klir mais plus « agressif » et qui dissout parfois les Gunze brillantes après plusieurs jours voire semaines) appliqué dessus 4 jours après = aucun craquèlement notable (je surveille encore !);

- Bleu RC011 > mêmes essais, mêmes conditions de dilution, mais appliqué avec un aérographe plus fin, un Fengda BD208 buse 0.2mm = mêmes résultats et mêmes constats ;

- Blanc mat RC004 > à l’ouverture du pot, pas de sédiment au fond non plus, aspect huileux légèrement jaunâtre en surface (liant) au débouchage mais homogénéisation facile et rapide, belle teinte ;
- 1er essai dilué à 60% avec le diluant AK RC, vaporisation à 1,2 bar de légers voiles sur aile de kit en plastique sombre (aile de P40C 1/48 Monogram, dégraissée mais ni poncée ni apprêtée) ; le blanc couvre plutôt bien, aussi bien que le XF2 de Tamiya (qui est une référence en la matière) ;

- 2ème essai : sur plastique bleu nuit dégraissé et poncé (aile de F4U4 Minicraft au 1/48) : le grain est très fin, pouvoir couvrant = très bon, voiles légers possibles et faciles ; la finesse du grain permet un bon contrôle de la couverture, de façon progressive et homogène ;

- Ensuite essai du Noir OTAN RC082 > dilution à 65% avec de l’Alcool Ménager sur surface mate pour apprécier finesse du grain  (d’abord dilué à 60%, ce ratio m’est apparu plutôt insuffisant > grains disparates visibles sur surfaces peintes) ; P° à 1 bar = c’est un peu limite, à augmenter (ou fut-ce mon aérographe AB28 ? car débit pas assez régulier peu après le début de travail) ; à dilution élevée (80%) la pulvérisation reste homogène, le brouillard de peinture couvre finement et progressivement ; l’alcool ménager, pourtant possible, me paraît nettement moins adapté que le diluant AK ou le Mr Color Leveling Thinner ;

MES PREMIERES CONCLUSIONS :
- Ces nouvelles peintures semblent manifestement une réussite, et ne me paraissent pas, comme je le craignais, juste une « copie conforme » des acrylo-laques japonaises bien connues.
Pour schématiser mes impressions, je dirais que ces nouvelles références ont la finesse des Gunze et la solidité d’accroche des Tamiya, la rapidité de séchage des deux (voire supérieure), sans leurs odeurs, et peut-être avec une sédimentation moins rapide dans leur pot ( ? = je ne pourrai vraiment l’estimer que dans quelques mois quand mes pots commenceront à vieillir, d’où l’intérêt de faire mes essais et conclusions dans la durée).
Avec en outre une certaine (mais honnête quand-même) possibilité d’application au pinceau (sans cependant égaler sur ce terrain les acrylo-vinyliques évoquées au début de mon article).
Les AK Real Colors sont majoritairement d’aspect mat,  et comme les Gunze et Tamiya « acceptent » différents diluants, alcools ou laques. Elles acceptent aussi l’ajout d’un medium comme un vernis satiné ou brillant (de la marque ou tout simplement un Gunze ou Tamiya) sans perdre apparemment leurs propriétés. Attention, leur liant (et leur diluant spécifique) semble très volatile, donc ne pas laisser les flacons trop longtemps ouverts.
- Malheureusement, leur diffusion en France semble pour l’instant compliquée ou restreinte, je n’ai d’ailleurs pas trouvé de détaillant les ayant en stock. Il semblerait (dixit mon détaillant habituel) que l’importateur pour la France ait décidé de rompre son contrat avec la firme espagnole (???). J'espère vraiment que cela va se résoudre.

- D'autre part, ce sont des peintures surtout choisies dans des gammes "militaria", et les groupes catégoriels (BLEUS/VERTS/BRUNS/GRIS) ne sont pas équilibrés : trop peu de gris et de bleus, alors que la gamme des BRUNS (du beige au chocolat) est très fournie. Donc des mélanges à faire pour couvrir les besoins des camouflages AVIONS (mais cela ne me paraît pas si invalidant que ça, étant donné que je procède toujours à des mélanges (de 2 à 3 couleurs voire 4) pour mes couleurs de base, ne croyant pas aux couleurs authentiques à la sortie du pot).

- Je vais donc poursuivre mes essais pour confirmer ces premières impressions tout en et surveillant attentivement au cours des prochains mois les éventuels essais d’autres maquettistes (notamment de blindés) qui devraient trouver de formidables possibilités d’application avec ce produit.
(Je n'ai pas testé ni acheté les références métalliques ni les vernis de la gamme).

Pour les trouver, à essayer ici, si elles sont réellement en stock
http://www.maquettecharpromo.fr/fr/420-peintures-maquette-figurine#/fabricant-ak_interactive

 

 

 

 

 

 


haut de page

ACCUEIL | ME CONTACTER | LIENS